Yaoundé-Nsimalen :les populations acceptent de liberer les emprises du chantier

C’était en présence des occupants du site après quoi, ils ont accepté de céder la place à l’exécution du projet. La réunion à laquelle assistait également Jean-Claude Tsila, le préfet du Mfoundi visait à rechercher des solutions permettant à la population locale de céder le pas à la construction de la voie autoroutière traversant les divisions Mefou et Afamba, Mefou Akono et Mfoundi. Tous de la région du centre. En appelant la population à rechercher un site de relocalisation pour l’école primaire publique située sur le site du projet, la ministre Célestine Ketcha Courtes a salué ce qu’elle a décrit comme un geste patriotique et généreux à une famille ayant proposé librement un site où l’école peut être reconstruit dans les meilleurs délais.Le ministre a profité de cette consultation pour convaincre la population locale le développement rapide que l’autoroute Yaoundé-Nsimalen apportera dans leur région. Après quoi, les occupants des maisons encore présentes sur le site ont accepté de quitter les lieux pour permettre la démolition. En ce qui concerne le manque d’eau potable dans le village de Meyo, la société chinoise chargée de l’exécution du projet a annoncé que, depuis le lancement du processus de passation de marché, la société chargée de la réalisation de trois pompes à main sera désignée d’ici à la fin de ce mois d’avril.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App