Violences faites aux femmes: le temps de la dénonciation

Une campagne baptisée « 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes » lancée  par le ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille (Minproff), Marie Thérèse Abena Ondoua, en partenariat avec l’Onu-Femmes. Avec pour thème : « Lutte contre les violences faites aux femmes : prêter une oreille attentive aux souffrances des survivantes ». D’après les chiffres, plus de 55% de femmes ont été victimes d’un acte de violence sans oublier celles qui vivent actuellement dans les régions en crise au Cameroun. Plus de 30 % d’entre elles en subissent encore. Des actes condamnables qui méritent d’être dénoncés. Il faut donc prêter une oreille attentive à ces femmes maltraitées, mutilées, discriminées, chosifiées ou battues. «  Les hommes, femmes, communautés, leaders de tout bord doivent  s’engager au respect des droits humains. Car, la violence existe au quotidien. C’est pourquoi, nous devons la prévenir aussi par différentes actions. Ces 16 jours sont juste une intensification des activités qui se déroulent au quotidien », a rappelé le Minproff.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App