Vers l'inscription du site de Bimbia sur la liste du patrimoine Mondial

Un séminaire-atelier de réflexion sur la protection et l’aménagement du site de Bimbia en vue de son inscription sur la liste du Patrimoine Mondial, s’est tenu du 20 au 21 novembre 2018 à Yaoundé. Le projet va coûter 7.000.000FCFA au Ministère des Arts et de la Culture. Ce séminaire atelier organisé par le Ministère des Arts et de la Culture, à travers la Direction du patrimoine culturel s’est tenu au Musée national du 20 au 21 novembre Un séminaire-atelier de réflexion sur la protection et l’aménagement du site de Bimbia en vue de son inscription sur la liste du Patrimoine Mondial, s’est tenu du 20 au 21 novembre 2018 à Yaoundé. Le projet va coûter 7.000.000FCFA au Ministère des Arts et de la Culture. Ce séminaire atelier organisé par le Ministère des Arts et de la Culture, à travers la Direction du patrimoine culturel s’est tenu au Musée national du 20 au 21 novembre 2018. Il était question au cours de cette importante rencontre de proposer le site historique de Bimbia sur la liste du patrimoine mondial, mais aussi de mettre en place les basses d’un projet intégré de développement durable associant la dimension sociale, culturelle, mémorielle, économique environnemental ; soumettre à la validation et à l’appropriation des parties prenantes, le projet de valorisation du site de Bimbia proposé par le Ministère des Arts et de la Culture. Autres objectifs de ce séminaire-atelier, entreprendre des recherches en vue d’établir la valeur universelle exceptionnelle du site et recueillir les orientations sur les possibilités de financement disponibles. Selon le Ministre des Arts et de la Culture le Pr. Narcisse Mouelle Kombi, qui avait à ses côtés le Secrétaire Général Mouhtar Ousmane Mey, les cibles de ce projet sont entre autres, les administrations concernées par le dossier Bimbia, des universitaires spécialistes de l’histoire de la Côte ou de l’esclavage ; les institutions susceptibles de financer le dossier Bimbia ; les élus locaux et chefs traditionnelles de la localité de Bimbia ainsi que les professionnels de la chaine d’inscription des biens sur la liste du Patrimoine Mondial. C’est dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route du Ministère des Arts et de la Culture et du Programme 181 consacré à la conservation de l’art et de la culture camerounaise, que ce département ministériel entreprend depuis quelques années la réhabilitation des lieux de mémoire dans l’optique de réconcilier les camerounais avec leur histoire et de projeter le pays sur la scène mondiale. Parmi ces sites, Bimbia, important port négrier entre le XVIe et le XIXe siècle situé sur la côte atlantique au sud-ouest du Cameroun, dans le golfe de guinée, redécouvert en 1987 et porté à l’attention de la communauté nationale et internationale, a été classé en 2013 au Patrimoine culturel national. Aujourd’hui, le Cameroun s’engage à inscrire ce lieu d’esclavage, mémoire de l’humanité, sur la liste du Patrimoine Mondial.

Social

  • Mobile App