Université de Ngaoundéré : Les grands pas du brassage culturel

L’institution qui accueille des étudiants qui viennent des 4 coins du Cameroun et des pays de la sous-région Afrique centrale est un témoin du vivre ensemble et de brassage interethnique. La situation géographique de l’Université de Ngaoundéré la prédispose à un cosmopolitisme. Les apprenants issus des 4 aires culturelles du pays, les cop’s vivent sous l’influence d’un métissage de culture. Celles du septentrion et de la partie méridionale du pays. Dans les salles des classes et les autres lieux de fortes concentrations d’étudiants comme les airs de jeux, la cantine et le centre médico-social, le brassage culturel se manifeste. L’organisation jadis du festival Mufturdé par la délégation générale des étudiants durant la semaine de la jeunesse s’inscrivait dans la volonté de permettre un brassage culturel et la connaissance des us et coutumes des uns et des autres dans le milieu universitaire. Les regroupements des étudiants se font indépendamment des origines tribales et même du statut social. Pour bon nombre de cop’s, le vivre ensemble est une réalité.

Social

  • Mobile App