UNIPACE propose des solutions pour juguler le déficit des devises dans la sous-région

En sa qualité de président de l’Union des patronats d’Afrique centrale (Unipace), le Camerounais Célestin Tawamba a interpellé, le 18 janvier à Yaoundé, le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, et d’autres membres du gouvernement au sujet de la rareté des devises dans la sous-région Cemac. C’était à l’occasion de l’ouverture officielle du Salon de l’entreprise, de la PME et du partenariat de Yaoundé (Promote), au Cameroun. Le président de la Commission de la Cemac, le Gabonais Daniel Ona Ondo, était présent. Cette pénurie de devises, selon Célestin Tawamba, «met à mal la crédibilité des entreprises auprès des fournisseurs. Elle dégrade le risque-pays de la sous-région, et tend à détourner les institutions en assureurs-crédit de nos entreprises». Pour le président de l’Unipace, cette situation expose les entreprises de la sous-région à des risques réels, importants au regard de la protection de leurs actifs. Ceci, du fait de la non-effectivité du paiement des primes dues aux compagnies de réassurance internationales. Comme solutions, le président Tawamba a recommandé l’examen en urgence de la question des devises. Car, il importe que soient prises des mesures établissant des priorités dans le choix des opérations faisant l’objet d’ordres de transfert.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App