Une bande dessinée pour éduquer les tout-petits au Cameroun

"Dodi au Village" , c’est le titre du film de la réalisatrice camerounaise Michèle Bilong qui vise à sensibiliser les enfants aux bonnes pratiques. C’est un court métrage d’une vingtaine de minutes, un film animé en 2D. « Dodi au village » a été projeté pour la première fois hier 28 novembre 2018, dans la salle Canal Olympia de l’université de Yaoundé 1. Une œuvre à travers laquelle la réalisatrice véhicule des valeurs essentielles à la bonne formation des enfants. C’est l’histoire d’une tortue qui réussit, dans une forêt bondée d’animaux féroces, à démasquer un voleur de chocolats ; lesquels chocolats étaient destinés aux meilleurs élèves du village. La tortue, un reptile réputé dans la tradition africaine comme un animal sage, intelligent et prudent. Loin d’être anodin, le choix est bien ficelé et invite les plus jeunes à copier l’exemple. Derrière la tortue, des messages sont finement distillés aux enfants : « se laver les mains avant de passer à table» ; « jeter les ordures dans les bacs à ordures » ; « savoir dire merci » etc. « Dodi ne ment pas ». L’une des phrases choc de cette de la bande dessinée. A travers le bilinguisme et le multiculturalisme des personnages, l’auteure laisse percevoir son amour pour le Cameroun. « Dodi c’est l’enfant exemplaire, c’est l’enfant camerounais de demain. C’est comme cela que nous aimerions voir nos enfants bien éduqués demain », déclare la réalisatrice Michèle Bilong. Dans son œuvre, la réalisatrice en profite pour rendre hommage aux légendes camerounaises du football : Roger Milla, Thomas Nkono, Rigobert Song ou encore Samuel Eto’o sont célébrés dans un segment du film dédié à l’organisation de la CAN 2019 par le Cameroun. Ce n’est donc pas un hasard si Roger Milla et Rigobert étaient présents à la projection

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App