Un texte de Kamto entraîne le limogeage d'un enseignant au lycée de mendong à yaoundé

Félix Ningue, enseignant vacataire de philosophie au lycée Bilingue de Mendong à Yaoundé et concepteur de l'épreuve de philosophie qui a defrayé la chronique a été viré mardi 05 mars 2019 par le proviseur Jean-Pierre Voundi Abondo Interrogé par la chaine de télévision canal 2, ce proviseur a affirmé que « le Lycée de Mendong est un établissement apolitique ». Comment parler d'un lycée apolitique quand le même proviseur supposé aller en retraite et qui travaille encore malgré son âge avancé, envoie les élèves applaudir les autorités locales en visite officielle dans la circonscription de Yaoundé VI ? s'interroge Hervé Yamb, membre de l'association des parents d'élèves du lycée de Mendong.Les détracteurs de ce jeune enseignant de philosophie lui reprochent d'avoir proposé le 17 février dernier comme troisième sujet dans une épreuve de philosophie aux élèves de terminale lors des examens de la quatrième séquence, un extrait du livre du professeur Maurice Kamto intitulé « L'urgence de la Pensée », paru en 1993.Voici ledit extrait « Contre le tribalisme ou l'ethnisme, le seul adversaire authentique, c'est le démocratie, c'est-à-dire celui qui accepte le pluralisme sous tous ses aspects, qui sait que des formations socioculturelles différentes peuvent coexister sans vouloir la mort les unes des autres, sans vouloir l'éclatement de la nation : en s'enrichissant mutuellement. Nous devons reconnaître qu'il n'y a pas d'ethnie génétiquement tarée ou mauvaise, ni d'ethnie congénitalement parfait ou bonne. Il n'y a que des individus crapules ou honnêtes, paresseux où travailleurs. Chaque groupe sociaux culturel contient ce qu'il y a de meilleur ou de pire parmi les humains. Le reste est question de repère culturel ». Qu'est ce qui cloche dans cet extrait ? De quoi craignent les laudateurs de l'immobilisme et de la pensée unique au Cameroun? S'interroge notre interlocuteur Hervé Yamb. Félix Ningue quand à lui justifie le choix de ce texte par un besoin de sensibilisation contre la montée de la haine tribale au Cameroun. Pour lui, il a fait le choix de Maurice Kamto l'intellectuel, et non le politicien. Cet extrait qui a suscité la polémique a t-elle été validé par le chef de département de philosophie du lycée de Mendong ? La réponse est oui, rétorque Félix Ningue. Selon cet enseignant, l'épreuve en question a été adoptée par chef de Département de philosophie Félicien Tokam qui affirme que celui-ci figure dans les deux livres de philosophie au programme à savoir « La Philosophie Terminales A,B,C,D,E » et « Comprendre la Philosophie » de Emile Kenmogne. L'enseignant a ainsi à travers cette épreuve de philosophie, respecté les canaux pédagogiques. "Les adversaires de Maurice Kamto sont à l'oeuvre et veulent détruire, tout ce qui reste encore utile pour le savoir-vivre et le vivre ensemble au cameroun" conclue un enseignant de lettres du lycée de mendong qui a requis l'anonymat.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App