Un sénateur du RDPC affirme que 500 sécessionnistes vont déposer les armes

Le président du groupe parlementaire du Rassemblement démocratique du peuple camerounais au Sénat Nfor Tabe Tando a affirmé être en négociation avec ces sécessionnistes. L’information est relayée par notre confrère L’Anecdote. Il est dit dans les colonnes du journal, que 500 combattants de la république fantôme d’Ambazonie sont en phase de déposer leurs armes. Le président du groupe parlementaire du Rassemblement démocratique du peuple camerounais au Sénat Nfor Tabe Tando a indiqué qu’il était en pourparlers avec les sécessionnistes en question. Il a affirmé que ces derniers sont prêts à se rendre dans le centre de désarmement, de démobilisation et de réinsertion de la région. «La plupart des jeunes de la division de Manyu en particulier Eyumojock, le centre de la Mamfé et une partie d’Akwaya, comprennent maintenant qu’il leur est préjudiciable de continuer à aider, soutenir ou aider les garçons ou les filles qui vivent dans d’autres divisions ou zones ou même venir les tromper, car ils ont constaté les avantages évidents…Jeudi 23, j’ai reçu un appel pour m’annoncer qu’ils étaient maintenant prêts à sortir. Je leur ai demandé d’aller voir le Directeur responsable du centre de Buéa. Et les garçons m’ont dit qu’ils étaient plus de 500, qui finiraient par sortir», explique le sénateur dans les colonnes de notre confrère. A titre de rappel, Faï Yengo le Coordonnateur national du Comité de désarmement, démobilisation et réinsertion en présentant le 7 mai 2019, le premier bilan de la structure dont il a la charge, a indiqué que 165 ex-combattants de la nation ont déposé les armes pour rejoindre le programme. 109 desdits ex-combattants se trouvent à Mora dans la région de l’Extrême-Nord, 21 sont à Bamenda dans le Nord-Ouest et 35 autres à Buea dans le Sud-Ouest.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App