Un pasteur convoqué à la police après une prédication très engagée

Le Révérend pasteur Ghislain SUFFO avait fait une prédication très engagée à Batoufam à l’occasion des obsèques du Professeur NDOMGANG Samuel et en présence d’une pléthore de personnalités politiques. Pasteur de l’Église Evangélique du Cameroun de la paroisse de Chila à Batoufam — un village du Koung-Khi, région de l’Ouest — et par ailleurs président du district de Batoufam et spécialiste de la théologie politique, le Révérend pasteur Ghislain SUFFO sera attendu ce jeudi 28 février 2019 à la Délégation Générale de la Sûreté Nationale. Il a été convoqué par le Secrétaire Particulier du Délégué, le commissaire de police MEVA Vincent de Paul pour les faits qui lui seront notifiés séance tenante. L’homme de Dieu avait également été entendu à la préfecture du Koung-Khi, le 19 février. Selon certaines sources, la convocation de ce Pasteur aurait un lien direct avec sa prédication faite le 9 février dernier à Batoufam, durant les obsèques de l’éminent Professeur de Physique Samuel NDOMGANG. Au cours de sa prédication et en présence de nombreux hommes politiques dont le Secrétaire Général du Comité Central du RDPC, Jean NKUÉTÉ. Le Révérend pasteur Ghislain SUFFO a dénoncé les “arrestations arbitraires” en cours au Cameroun ainsi que les “mauvaises” conditions de détentions des prisonniers. Le Révérend pasteur Ghislain SUFFO a également évoqué les aides qui selon lui sont faites pour “aliéner” le peuple. “Au lieu de donner les aides pour aliéner, vaudrait mieux créer les conditions propices aux développement pour tous” déclare l’homme de Dieu avant d’ajouter ceci “Dans ce pays, certains hommes se considèrent comme des dieux, vous êtes des Hommes, vous ne serez jamais Dieu”

Social

  • Mobile App