Un collectif dont fait partie Me Alice Nkom exige la libération de Maurice Kamto

Ce collectif réunit des acteurs de la société civile et des hommes politiques. Pour ce collectif la mise en liberté du président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) Maurice Kamto et des autres prisonniers politique va contribuer à apaiser les tensions dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Le collectif dont font partie Me Alice Nkom, Edith Kah Walla, Alice Sadio, le prêtre jésuite Ludovic Lado, le cinéaste Jean Pierre Bekolo, l’avocat Félix Agbor Balla s’est retrouvé vendredi dernier à Douala, au siège du Cameroon People’s Party (Cpp). Par le biais de sa déclaration intitulée «Unissons-nous et agissons pour sauver le Cameroun», ledit collectif a dressé le tableau du pays dirigé depuis une trentaine d’années par Paul Biya. «Nous citoyens camerounais, acteurs de la société civile et acteurs politiques, faisons tous l’amer constat que la situation dans notre pays a atteint des proportions de crises inimaginables. Notre pays fait face à des crises multiformes à de multiples niveaux», a-t-il déclaré face à la presse.

Social

  • Mobile App