Un collectif constitué pour exiger la libération du journaliste Michel BIEM TONG

Un collectif d’une vingtaine de camerounais, constitué de journalistes, avocats, hommes politiques, activistes et acteurs de la société civile a publié mercredi un communiqué pour exiger la libération du cyber-journaliste, chroniqueur judiciaire Michel BIEM TONG, incarcéré au SED depuis 22 jours. Ce groupe dont fait partie KAH WALLA, présidente du CPP ; Agbor BALA, avocat ; Dr Hilaire Kamga, Expert en Droits de l’Homme ; Christophe Bobiokono, Journaliste et Directeur de Publication de Kalara entre « appelle l’attention du Président de la République en vue de la mise en liberté» du journaliste et lance également un appel à « la communauté nationale et internationale à exiger la protection des droits fondamentaux de Michel BIEM TONG ». Le Web journaliste a été arrêté le 22 octobre par la sécurité militaire du Cameroun (SEMIL) pour “apologie du terrorisme” à la suite d’une convocation du colonel Joel Emile Bamkoui qui souhaitait le rencontrer depuis quelques jours.

Social

  • Mobile App