Transformation des villes africaines: il faut miser sur la coopération

La grand messe des collectivités locales d'Afrique qui s'est ouverte hier dans la ville de Marrakech au Maroc, se penche sur la problématique de la transition vers des villes et territoires durables. En questionnant le rôle des collectivités locales d'Afrique, le ministre de l'Intérieur du Royaume du Maroc s'est focalisé sur un axe central : la densification de la coopération entre les villes et communes d'Afrique. Les villes africaines sont exposées aux mêmes maux et défis, notamment la migration, le développement durable, les changements climatiques, la bonne gouvernance et naturellement l'autonomisation des élus locaux. Sous ce prisme, des avancées que les uns ont déjà enregistrées peuvent permettre, à travers des partenariats pluriels entre ces communes, de relever le défi. Par ailleurs, par une exploitation rationnelle des ressources naturelles, les collectivités locales d'Afrique peuvent mieux faire face aux transitions irréversibles des villes en des espaces urbains et durables. La délégation camerounaise sera, dès ce jour, impliquée dans l'animation de plusieurs ateliers de réflexion sur les questions de développement local, de planification et de programmation, d'égalité des genres, de systèmes d'information locale, entre autres. Par ailleurs, un stand a été aménagé dans le village du sommet par l e Feicom pour partager des informations sur la vision et les avancées du gouvernement camerounais dans le processus de décentralisation et du développement local.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App