[Sport] UMS de Loum suspendu de la champions League africaine par la CAF

La décision de l’instance faîtière du football continental vise à établir les responsabilités au sujet du litige qui divise le club de Loum et Eding Sport de la Lekié.Leader à l’issue du récent championnat professionnel ligue 1, UMS de Loum a été choisi au regard de ses performances comme l’unique représentant du Cameroun en ligue des champions africaine. A ce jour, la confédération africaine de football a même déjà effectué le tirage au sort du tour préliminaire de cette compétition rendue à la 24e édition. Aussi, l’Union des mouvements sportifs de Loum est sensée affronter l’AS Vita Club de Kinshasa ce mois d’août. Reste que, la participation à cette compétition est fortement compromise à ce jour.Le fait est qu’il existe un litige entre UMS et Eding sport qui met la CAF dans l’embarras. Selon une information rendue publique par le journal Essingan, le Club de la Lekié dirigé par Saint Fabien Mvogo a introduit une plainte sur la table de la CAF. Cette dernière concerne le joueur nommé Willy Namedji. Il y a deux ans en effet, le joueur en question a signé de manière maladroite à Eding Sport, alors qu’il était encore sous contrat avec l’USM. Un montant de 4,5 millions de francs CFA avait d’ailleurs été débloquée à ce titre. Mais contre toute attente, Namedji n’a jamais arboré les couleurs du Club de la Lekié. La raison ici est toute simple. Selon nos confrères d’Essingan, il y a eu par la suite une non conformité dans la procédure d’acquisition du joueur.Namedji n’ayant finalement pas intégré l’effectif d’Eding, des actions ont été initiées dans le but d’obtenir de l’UMS un remboursement pure et simple des 4,5 millions de francs CFA qui avaient déjà été versés. ” Le club de la Lekié a engagé des actions auprès de la chambre d’homologation de la ligue de football professionnel du Cameroun qui lui a donné gain de cause. Mais, la décision sera annulée par la Fecafoot. Malgré ce désaveu, Eding Sport de la Lekié va ensuite saisir la chambre de conciliation et d’arbitrage et enfin la CAF “, précise le journal.C’est donc partant de cette démarche que la confédération africaine de football s’est saisie de l’affaire. Pas étonnant qu’elle a décidé de suspendre l’enregistrement des joueurs de l’UMS, en attendant que cette affaire de sous soit réglée. Il s’agit en tout cas d’une situation malheureuse qui vient une fois de plus jeter le discrédit sur le football camerounais et même sur la moralité de ses dirigeants. Bien plus, elle arrive au moment où la formation de Loum vient de renouveler son staff technique en vue de préparer de la plus belle des manières cette compétition. On se souvient bien qu’une fois nommé comme entraîneur principal, Charlemagne Mbongo s’est très vite mis au travail. Interrogé par nos confrères de Press Sport sur ses ambitions sur le plan continental, le technicien avait déclaré sans ambages: “avec l’UMS de Loum, c’est toujours joué le haut du tableau… Au niveau de la compétition africaine, il faut briser ce signe indien et pourquoi pas entrer en phase de poule car l’équipe n’a jamais réussi à aller au delà de la phase préliminaire. Il faut déjà gagner le premier match puis le deuxième pour espérer entrer en phase de poule.” Reste que ce rêve a de fortes chances d’être brisé brutalement. Si ce litige n’est pas réglé à temps, l’UMS sera écartée de la compétition.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps