[Sport] Stade Paul Biya : les travaux ne bougent pas depuis le retrait du chantier à Puccini

L’entreprise italienne choquée par cela, vient de publier un communiqué. Le Gruppo Piccini garde un regard sérieux sur la construction du futur stade Paul Biya. Dans une correspondance qui date du 21 févier 2020, elle alerte le ministre des Sports et de l’éducation physique sur des cas de détournement et de sabotage des réalisations qu’elle a effectué durant son passage. « Nous constatons avec consternation que la société Magil est en train d’organiser le détournement à son profit des biens de l’Etat se trouvant sur le site et en plus de saboter purement et simplement le planning déjà serré de la fin des travaux pour la Can 2021 ». Lit-on dans le communiqué signé de l’ingénieur Rodolphe Moebieus. Ceci, par délégation du Dr M. Asmaron. Gruppo Piccini n’opte pas seulement pour une dénonciation détaillée. Pour la structure, il se passe en ce moment, des détournements massifs au stade d’Olembe. Parking Razel « Nous constatons également, la sortie du site par Magil, des paquets de carrelage et d’écrans de télévision. Ceci s’apparente à du détournement de matériel appartenant à l’Etat (…) Magil organise depuis des semaines, des mouvements de conteneurs pour les stocker sur le grand parking Razel. Des conteneurs sont vidés de leurs matériels et chargés dans d’autres conteneurs que Magil numérote et y appose un panneau avec le logo Magil », accuse Piccini. Un tour sur le site du chantier, montre que les travaux ne bougent pas depuis le transfert du marché à Maguil. La structure canadienne reste muette face aux réservations de son prédécesseur. On observe le même silence du côté du ministre des Sports et de l’éducation physique. Dans les normes, la Caf doit recevoir les clés du stade Paul Biya, au mois de septembre 2020.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps