[Sport] Scandale à la fédération de karaté : le minsep ouvre une enquête

Le ministère des Sports et de l’Education physique veut connaître la vérité sur ce qui s’est réellement passé, au sein de la Fédération Camerounaise de Karaté et Disciplines Affinitaires. Les dénonciations des harcèlements sexuels qui se seraient produits à la Fédération Camerounaise de Karaté et Disciplines Affinitaires (Fekada) ont été portées à la connaissance de la tutelle, le ministère des Sports et de l’éducation physique (Minsep). Le ministère actuellement dirigé par Narcisse Mouelle Kombi a décidé d’ouvrir une enquête administrative sur cette affaire. Le but de ladite enquête est d’avoir la lumière sur ces accusations. La note du Chef de la Cellule de communicaation du Minsep Gabriel Nloga souligne que la raison d’être de l’enquête prescrite se trouve en ce qu’on est en face de « la gravité des faits présumés qui touchent à l’éthique et à l’esprit sportifs ». La note du Cellcom du Minsep indique même que certaines personnes indexées dans cette affaire de scandal sexuel à la Fekada, ont déjà été entendues. Elles l’ont été le vendredi 17 juillet 2020. Et «les conclusions desdites auditions permettront d’envisager des mesures appropriées à l’encontre de toutes les personnes dont la culpabilité serait établie… Le MINSEP ne tolérera en aucun cas que de telles déviances graves et intolérables prospèrent et jettent l’opprobre sur le mouvement sportif national», peut-on lire dans la note de la cellule de communication du Minsep. Notons que l’enquête administrative est diligentée par l’Inspecteur Général des Services du ministère de Narcisse Mouelle KOmbi, avec la collaboration du Directeur des Normes et du Suivi des Organisations sportives et du Chef de la Division des affaires juridiques.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps