[Sport] Pour Benoît Fabre ,il faut de l'argent pour la finition du stade d'Olembé

Le directeur du projet du « Gruppo Piccini » vient de donner une interview à nos confrères du journal Le Jour. Benoît Fabre à cœur ouvert chez nos amis du journal Le Jour. Dans un bref entretien, il revient sur la situation actuelle du grand stade Paul Biya. Tout d’abord, il fait un état des lieux du chantier du stade. « On a complètement terminé les infrastructures, dans les 70-80% de la partie secondaire, les techniques et les lots architecturaux. C’est effectivement terminer l’aire de jeu principale ». Argumente celui-ci. D’un autre côté, il revient aussi sur le planning de livraison des travaux. « Les travaux s’achèvent en fin avril. Il y a deux mois additionnels pour toute la partie réception. On va tester l’ensemble des fonctions du stade pour s’assurer que tout fonctionne bien. Cela s’étale sur le mois de mai et juin ». Poursuit ce dernier. Finance Ce n’est pas aussi, un secret, les travaux du stade sont à l’arrêt depuis longtemps. Le chef du projet évoque un problème de financement qui bloque l’évolution du chantier. « Il faut de l’argent et d’énergie pour pouvoir continuer ». « On a mis le personnel en chômage technique autour du mois de mai. C’est ma décision, à un moment de dire : on a des difficultés à pouvoir payer les gens. Donc, on arrête de les faire travailler ». Informe celui-ci. « Aujourd’hui, tout le personnel Piccini est payé ce weekend (12 eu 13 octobre 2019, ndlr) en solde des comptes. C’est pour ça que les gens peuvent se remettre au travail ». Conclut Gruppo Piccini, dans Le Jour.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps