[Sport]le torchon brule entre le president et le SG à la Fecafoot

La tension monte entre Seidou Mbombo Njoya et Didier Banlock. Le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) et le secrétaire général de l’instance ne s’adressent plus la parole. Les rapports entre les deux hommes se sont crispés ces derniers jours. «La crise est réelle et dans les jours qui viennent, nous ne pourrons plus la cacher», avoue une source au secrétariat de la Fécafoot. D’après notre interlocuteur, le limogeage du secrétaire général n’est plus qu’une question de jours, voire d’heures. Le sujet aurait été évoqué lors d’une réunion du Comité exécutif tenue ce vendredi 6 août au siège de l’instance à Yaoundé, apprend-on. Mais la décision ne pouvait être entérinée pour une question de vice de forme. « Compte tenu du fait que ladite réunion n’a pas été convoquée par le SG comme cela aurait dû être le cas. Du coup, la réunion a perdu son caractère officiel », explique une source proche du patron du football camerounais. Des visions idéologiques antinomiques semblent être au cœur du « divorce » annoncé entre Seidou Mbombo Njoya et Didier Banlock. Le président de la Fécafoot lorgne un autre mandat (le précédent a été annulé à mi-parcours, Ndlr.). Mais il n’a plus le soutien de son secrétaire général dans ce projet. Alors que des langues murmurent que la véritable raison de cette crise serait liée au fait que le SG aurait ouvertement affiché son soutien à Samuel Eto’o, que certains médias présentent comme un futur candidat à la présidence de la Fécafoot. Une version que rejette un proche de l’entourage de l’ancien joueur. « La crise n’a rien à voir avec Samuel Eto’o, dit-il. Les trois hommes se connaissent parfaitement, même si M. Banlock semble plus proche de Samuel que de son président à la Fécafoot. On a appris que celui-ci aurait décidé de tout faire pour que son patron ne soit pas réélu. C’est cela, le vrai problème. Le président a simplement compris qu’il ne peut plus se fier à son collaborateur le plus précieux. Or il ne peut pas s’en débarrasser sans subir des représailles. D’où la crise actuelle ». Le secrétaire général à l’étroit Le président de la Fécafoot aurait donc décidé de mettre son secrétaire général à l’étroit. Didier Banlock n’est plus associé aux sorties officielles de Seidou Mbombo Njoya. Le patron de l’administration de la Fécafoot était absent lors de la réunion du Comité exécutif de ce vendredi. Idem lors de la visite du Centre Technique en chantier, qui a suivi les assises. Ce dernier était également barré de la liste des personnalités présentes à l’Assemblée générale extraordinaire qui s’est tenue samedi 7 août 2021 à l’hôtel Mont Fébé de Yaoundé. « Il va être progressivement mis à l’étroit jusqu’à ce qu’il décide de s’en aller, à défaut d’être limoger par une décision de l’Assemblée générale », apprend-on. La suite du feuilleton promet d’être intéressante

Website to visit

Social

  • Mobile Apps