[Sport] Le bras de fer entre Lagardère et la CAF

Le bras de fer continue entre Lagardère et la Confédération africaine de football (CAF). Alors que la CAF sera en réunion de son Comité exécutif ce jeudi au Caire, le groupe Lagardère a été de défendre sa cause devant les membres de ce Comité. Après avoir résilié son contrat avec le groupe français, l’instance dirigeante du football africain lui a interdit de venir plaider sa cause à la réunion de son Comité exécutif prévu ce jeudi dans la capitale égyptienne, le Caire. Dans une correspondance dévoilée par le journanaliste Osasu Obayiuwana, le groupe français ne peut cacher sa déception. « Croyez que nous regrettons cette décision. Nous persistons à penser qu’une telle audition par le Comité exécutif de la CAF permettrait un dialogue constructif et sans filtre, (…) », lit-on. Début novembre, la CAF a résilié unilatéralement et avec effet immédiat le contrat qui la liait à Lagardère Sports, et qui portait sur la commercialisation des droits médias et marketing des tournois de l’instance jusqu’en 2028. Une décision contestée par Lagardère, qui estime la résiliation du contrat « illégale, abusive et non fondée ». Lagardère précise dans un communiqué, que « rien ne saurait justifier une résiliation du contrat et pas davantage l’enquête en cours de la commission de la concurrence du COMESA (CCC) qui n’a encore rendu aucune décision ». Le groupe a par ailleurs indiqué qu’il engagerait toute action pour défendre ses droits et obtenir une complète indemnisation du préjudice qu’elle subirait.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps