[Sport] le basketteur Camerounais Pascal Siakam va à la rencontre des enfants

Le champion NBA de la saison 2018-2019 est allé à la rencontre des pensionnaires deSOS Villages d’enfants Cameroun mardi 5 août 2019 à Douala. La directrice nationale de SOS villages d’enfants Cameroun, Claude Alvine Mbappé Koum, ses collaborateurs et les jeunes pensionnaires n’oublieront pas de sitôt la visite que leur a rendue Pascal Siakam hmardi 6 août 2019 en mi-journée. Entre émotion, reconnaissance et même admiration, ils ont réservé au champion NBA 2018/2019 un accueil des plus chaleureux. « C’est un jour spécial pour nous que de vous recevoir. C’est un honneur pour les enfants, vous qui êtes pour eux un exemple de réussite par le travail et l’abnégation. Que cette visite soit pour les enfants, une source d’inspiration et de motivation ». Pascal Siakam, sitôt arrivé, a fait le tour du village. Pour toucher du doigt les conditions de vie des pensionnaires. Des salles de classe au réfectoire, des logements au poulailler et aires de jeu, il a écouté attentivement les explications données ici et là par les responsables du village. Un tour suivi par des exhibitions de gymnastique, de nanbudo, de danse et bien sûr de basket-ball au cours desquelles les enfants ont fait preuve de beaucoup d’enthousiasme, d’engagement et d’imagination. Pour le plus grand plaisir de Pascal Siakam et de la délégation l’accompagnant, dont sa mère. Le champion NBA s’est même offert quelques pas de danse sur un air de musique du terroir, sous les applaudissements nourris de la foule présente à la cérémonie. Et dans ce registre-là, il n’a visiblement pas perdu la main. Répondant aux questions des enfants, il est revenu entre autres sur sa motivation à devenir basketteur, ses idoles, son parcours, sa vision de la prochaine saison NBA, et même sa taille. Et de leur donner quelques conseils et avis. « La vie ne vous fera pas de cadeaux, il vous faudra travailler dur pour vivre vos rêves. Respectez vos parents et faites leur honneur si vous voulez aller loin et réussir. Tout est peut-être dans le rêve, mais il faut avoir une vision et vouloir vraiment faire ce que l’on veut, croire en soi pour atteindre ses objectifs. Travailler encore et toujours et savoir saisir les opportunités quand elles se présentent ». Autant de conseils et bien d’autres, pour que ces enfants en détresse, en mal d’appui ou de soutien parental, retrouvent le sourire et croient que pour eux comme pout tous les autres enfants, le meilleur est à venir et que tout est possible. Pascal Siakam a d’ailleurs promis apporter tout son soutien au village pour entretenir cette flamme-là

Website to visit

Social

  • Mobile Apps