[Sport] Football: La LFPC va contester sa suspension devant les juridictions compétentes

C’est la substance d’un communiqué du général Pierre Semengue rendu public le 23 août 2019. La Ligue de Football professionnel du Cameroun va contester sa suspension devant les organes juridictionnels. Tant au niveau national qu’international aux fins d’obtenir l’annulation de ces textes illégaux. C’est la substance d’un communiqué du général Pierre Semengue rendu public le 23 août 2019. Il est adressé au président de la Fédération camerounaise de football. La suspension sonne comme des représailles Pour la LFPC, la résolution de suspendre la Ligue sonne comme des représailles. Des représailles suite à la saisine, par la Ligue, des organes et juridictions compétentes. Afin de contester les résolutions de l’Assemblée générale extraordinaire de la Fécafoot du 26 juillet 2019. « Cette réunion s’est tenue sans la le président de la LFPC, qui en est pourtant un membre statutaire », a déclaré le général Semengue. Mesure discriminatoire de la Fécafoot A titre de rappel, la Fécafoot, a suspendu la LFPC le jeudi 22 août 2019. La ligue conteste la mesure discriminatoire que la Fécafoot a introduite dans l’architecture de ses textes. Elle fixe la limite d’âge du président de la LFPC à 75 ans. « Toute chose qui viole les dispositions de l’article 4.1 des statuts de la FIFA », déclare le Général Pierre Semengue, président de la Ligue. La LFPC accuse aussi la Fécafoot de violer la convention signée en 2011. Elle prévoit que cette dernière verse à la Ligue une subvention de 410 millions de FCFA par saison sportive.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps