[Sport] Football : à la ligue ,on retrouve le sourire

Ambiance au siège de l’instance qui vient de remporter une victoire Judiciaire sur la Fécafoot. Il est 13h ce 14 septembre 2020. Au siège de la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc) au quartier Nfandena à Yaoundé, c’est le calme. Aucune présence de ces agents de police qui assurent souvent la sécurité, ni même les agents privés de sécurité identifiables par leurs , uniformes jaunes. Bref c’est ce désert humain devenu «normal» depuis que la Lfpc s’est vu dépouiller de ses prérogatives par la Fécafoot. A l’apparence, la «bonne» nouvelle du jour n’a pas (encore) changé le visage de cette maison. Deux jeunes hommes sortant de la structure, s’intéressent à l’étranger qui arrive, se renseignent sur l’objet de sa visite. «Nous ne sommes pas habilités à répondre aux questions», déclinent-ils la question du reporter. «Tout ce qu’on peut te ‘dire, demain il y aura une grande foule ici», se risque Armand, l’un d’eux. Avant d’accompagner le visiteur chez le secrétaire général. Pas de protocole. La plupart des bureaux sont fermés. Le personnel a déserté les lieux depuis des lustres. Seul le bureau du secrétaire général Benjamin Beyeck, est ouvert. Dans son bureau, le patron de l’administration de la Lfpc, échange avec un autre employé de la maison. Le patron des lieux, travaillant sur son ordinateur, est régulièrement interrompu par son téléphone qui ne cesse de crépiter. Le mode «haut-parleur» est activé. Ses interlocuteurs au téléphone viennent aux nouvelles pour certains, d’autres pour féliciter la Ligue pour le succès dans le litige l’ayant opposé à la Fécafoot. Il y en a même qui demandent l’attitude à adopter, vis-à-vis des médias qui sollicitent des réactions par divers moyens. Débordé, l’homme décidera de mettre son téléphone portable sous silencieux. Mais pas de quoi , décourager les nécessiteux. Le reporter sera le dernier demandeur d’information du moment. Le secrétaire général de la Lfpc se redresse dans son fauteuil, prend une légère pause et répond aux questions de l’étranger. «Pour le moment, aucune déclaration ne peut encore être faite. La Ligue accueille la nouvelle avec satisfaction. Nous attendons que le président de la Ligue fasse un communiqué. Dès que cela sera fait, nous allons le partager dans les réseaux sociaux et sur le site officiel de la Lfpc», dit-il en substance. Mieux, «le moment venu, la ligue, par le biais de son président, va organiser une conférence de presse afin de tout clarifier sur la situation», ajoute-t-il. Partageant la bonne humeur, le secrétaire demande, à son collaborateur où sont passés les autres employés de la maison, souriant. «Certainement, ils se sont arrêtés quelque part pour prendre un pot lorsqu’on s’est séparé chez le président», répond-il à sa propre question.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App