[Sport] Duel FECAFOOT-LFPC : le gouvernement lâche Pierre Semengue

L’Etat du Cameroun vient de verser à la Fédération camerounaise de football, (Fecafoot) la subvention destinée aux salaires des footballeurs de Ligue 1 et 2. Ce qui est coup fatal pour le général à la retraite. Le gouvernement du Cameroun vient de choisir son camp. Il accorde 350 millions à la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). C’est le montant de la subvention de l’Etat destinée aux clubs. En choisissant de le faire avec l’instance faitière du football camerounais, le gouvernement reconnait la nullité de la Ligue de football professionnelle (Lfpc). « Les accords de la primature sont donnés pour le virement des 350 millions de FCFA dans les comptes de la Fécafoot ». Confirme de son côté, Parfait Siki, le responsable de la communication de la Fecafoot. Ce mardi marque la reprise des championnats de ligue 1 et 2. Ceci, après que chaque club soit en possession de son argent. De son côté, Pierre Semengue, le général à la retraite continue son combat. Il veut toujours prouver l’illégalité de la suspension de la Lfpc. Il a d’ailleurs été reçu à cet effet, par le premier ministre, mais aussi le ministre des Sports et de l’éducation physique. Médiation Aucun de ces deux membres du gouvernement au regard des faits, ne penche en sa faveur. L’Etat du Cameroun s’est seulement contenté d’une médiation foireuse. Par la suite, verse dans les caisses de la Ligue le reliquat de la dernière saison. Juste pour payer les salaires et le loyer du siège de la Lfpc. Le général à la retraite ne baisse pas les bras, il maintien sa plainte au tribunal de grande instance de Yaoundé. Il veut aussi dans la foulée, saisir le Tribunal arbitral des sports en Suisse. Juste après sa déculottée à la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique, qui tranche en faveur de la Fecafoot.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps