[Sport]crise à Fécafoot,Cabral Libii propose des solutions à Paul Biya

Invité du programme dominicale Le Club sur Bnews1 le 21 février 2021, l’honorable Cabral Libii a proposé des solutions de sortie de crise du football camerounais. Depuis bientôt deux ans, les relations sont tendues entre Seidou Mbombo Njoya, actuellement président par intérim de la Fédération camerounaise de football(Fécafoot) et le président de la ligue de football professionnel du Cameroun(LFPC), le Général Pierre Semengue. Et comme le dit un adage, « lorsque les éléphants se battent, ce sont les herbes qui empatissent », c’est bien le championnat local qui est sacrifié. L’une des preuves est la prestation des Lions A ‘ lors du CHAN 2020. Comme pour mettre un terme à ce fiasco, le président Paul Biya, en sa qualité de premier sportif camerounais, a invité les dirigeants du football de « se ressaisir » afin que la sérénité revienne dans leurs organisations. Seulement, même la désignation du sénateur Albert Mbida au poste de président du comité exécutif provisoire de la Fécafoot n’a pas encore apaisé les tensions jusque-là. Relativement à cette actualité, le président national du PCRN s’est dit solennellement « disposé à faire partie de ce comité de surveillance » en tant qu’élu de la Nation. A quelques mois de la CAN 2022 prévue au Cameroun, il fait des suggestions au premier sportif camerounais :« moi je demande au président de la République, un comité de surveillance de cette veille. Peut-être pas la normalisation. Ce comité ne va pas s’ingérer dans le football. Ce comité va exercer la souveraineté sur une activité qui se déroule Cameroun », a-t-il proposé face à Ernest Obama hier. Pour le candidat sorti 3ème à la présidentielle du 7 octobre 2018, « Ce qui est demandé à la Fécafoot, c’est qu’il y ait des textes conformes à la loi et qu’il y ait des élections conformes aux textes… », a-t-il estimé.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps