[Sport]CAN 2022,la lenteur des travaux inquiète

Cette inquiétude a d’ailleurs été manifestée par plusieurs membres du gouvernement au cours de la 29e session du comité de préparation de la can réuni le 13 avril 2021 à Yaoundé. Ledit comité est présidé par le premier ministre chef du gouvernement. En terme d’infrastructures sportives , le stade olembe de 60.000 places retenu pour abriter le match d’ouverture constitue l’une des frayeurs des autorités camerounaises .Malgré les multiples descentes du ministre des sports et de l’éducation physique sur le terrain, les travaux avancent toujours à pas de tortue faute de moyens financiers comme l’a démontré il ya aquelques semaines l’entreprise Magil qui a observé un arrêt de travail de près de 3 mois à cause du nerf de la guerre. Du côté des hotels le ministre du tourisme et de loisirs, Bello Bouba maigari a également manifesté son inquiétude au niveau des hotels en construction à bafoussam et à garoua .La pandémie du covid 19 a obligé les constructeurs à adopter des nouveaux plans qui repondent aux exigences de la caf .Ce qui implique inéluctablement une prolongation du delai de livraison.Le constat est identique dans les chantiers routiers.Le ministre des travaux publics Emmanuel Ngannou Djoumessi reconnait que beaucoup reste encore à faire.A Douala dans la métropole économique, les travaux de réfection de la pénétrante Est demeurent un véritable casse tête chinois. Face à ce constat il ya lieu de s’ interroger sur la capacité du cameroun à tenir le pari organisationnel de ce rendez vous du football africain.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps