[Sport] Binationaux : la FIFA assouplit les règles , ‹‹ l'amendement Munir ›› voté

La FIFA a adopté vendredi des amendements à ses règlements sur la nationalité sportive, permettant une plus grande souplesse aux footballeurs disposant de plusieurs nationalités. Réuni ce vendredi par vidéoconférence, le 70e Congrès de la FIFA va faire date concernant les règles de changement de nationalité sportive des joueurs ! En effet, comme prévu, l’instance a voté et donné son feu vert à un amendement des statuts qui va permettre d’assouplir les règles dans ce domaine. En vertu de ces amendements examinés lors du 70e congrès de l’organisation, un joueur qui a déjà joué dans une sélection A peut changer de nationalité. Désormais, même les joueurs se trouvant dans ce cas de figure pourront changer de nationalité sportive, sous réserve de respecter 4 conditions : Avoir débuté en équipe nationale A avant l’âge de 21 ans, Avoir joué 3 matchs au maximum avec l’équipe nationale A concernée, Ne pas avoir pris part à la phase finale d’un grand tournoi (Coupe du monde, Euro, etc.) avec l’équipe nationale A concernée, Ne plus avoir été appelé en sélection depuis au moins 3 ans. Le long combat de Munir El Haddadi Voilà qui va venir bouleverser la donne pour de nombreux joueurs binationaux, d’Afrique ou d’ailleurs. Porté par le président de la Fédération marocaine de football, cet amendement devrait ouvrir de nouvelles perspectives aux Lions de l’Atlas. On pense évidemment en premier lieu à Munir El Haddadi, qui pourrait donner son nom à cet amendement du règlement. Appelé à une reprise par l’Espagne en 2014 pour 13 petites minutes de jeu, l’ailier formé au FC Barcelone avait depuis introduit divers recours afin de pouvoir porter les couleurs des Lions de l’Atlas. Sans succès. Jusqu’à ce que la FIF réexamine son règlement, à la lumière notamment de son cas.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App