[Sport] Affaire FECAFOOT-LFPC : le Macht de la honte

Après avoir retiré les compétences pour l’organisation des championnats professionnels à la Ligue, qui poursuit sereinement ses activités de programmation des matchs, la Fédération camerounaise de football annonce le lancement des compétitions d’Elite One et Two dès ce mardi. C’est la cacophonie totale dans la gestion du football camerounais. Après le coup d’envoi donné par la Ligue professionnelle le 1er novembre dernier, la Fédération camerounaise de football annonce le démarrage du championnat d’élite ce mardi 10 novembre. Un démarrage à double vitesse de la saison sportive qui traduit le climat délétère qui perdure dans la bataille qui oppose les deux entités. Après avoir décidé de retirer l’ensemble de ses compétences à la Lfpc, après que celle-ci, sous l’égide de son président, a procédé à l’ouverture de la saison par un match dirigé par des arbitres étrangers, avec des joueurs ne disposant d’aucune licence, en violation des statuts de la Caf et de la Fifa, la Fécafoot est plus que jamais résolue à reprendre les rênes. Les règlements des championnats Elite One et Two, ainsi que leurs calendriers respectifs, pour la saison 2020-2021 ont déjà été adoptés par l’instance faitière qui par ces manœuvres, met une fois encore la Lfpc hors-jeu, malgré la sentence du Tribunal arbitral du sport, ayant réhabilité la Ligue après un an de suspension par la Fécafoot. A la Ligue, les activités se poursuivent sereinement. La décision de la Fédération camerounaise de football de retirer l’organisation du football professionnel est une violation selon le président de la commission communication et promotion médias (Ccpm) de la Lfpc. «Nous avons pris acte de cette décision du comité exécutif de la Fédération camerounaise de football, qui est une décision qui viole à la fois la bonne volonté du gouvernement de rapprocher les positions des deux instances. Cette décision viole également la sentence du Tribunal Arbitral des Sports (Tas), qui demandait que la Lfpc soit remise dans ses droits d’organisatrice des championnats professionnels au Cameroun», indique Denis Omgba, président de la Ccpm de la Lfpc. Le bras de fer entre la Llpc et la Fécafoot préoccupe tous les acteurs du football. Le Syndicat national des footballeurs du Cameroun (Synafoc), a décidé d’engager des concertations avec les protagonistes pour apporter sa pierre à l’édifice. Rappelons que le patron des sports avait appelé les deux parties à collaborer pour une reprise sereine des championnats professionnels et la participation des clubs camerounais aux compétitions internationales. Malgré toutes ces tentatives d’apaisement, la crise semble s’enliser. Si la situation n’est pas rétablie, cela pourrait avoir de fortes conséquences sur la prestation du Cameroun, au prochain Chan prévu en Janvier. La Fifa convie ce lundi, Seidou Mbombo Njoya et Pierre Se-mengue à une vidéoconférence au sujet du différend qui oppose la Fécafoot et la Lfpc. Les résolutions de cette concertation au sommet, vont déterminer la suite des hostilités.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App