[Sport] Abdouraman Hamadou : ‹‹ au Cameroun ,la FIFA nage en pleine science-fiction››

Président du Club de Football « Étoile Filante de Garoua, il affirme par ailleurs que la Fédération internationale de football a besoin de se faire normaliser aussi. Au Cameroun, le vendredi 15 janvier 2021, le Tribunal arbitral du sport (TAS) annule l’élection de M. Seidou Mbombo Njoya à la tête de la Fecafoot et l’ensemble du processus électoral organisé par le Comité de Normalisation dirigé par Me Dieudonné Happi. Malheureusement, le Tas avait refusé de réintégrer l’exécutif de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) élu en 2009. Depuis ce samedi la Fifa dans une correspondance signée informe que l’équipe de Seidou Mbombo Njoya peut rester aux commandes jusqu’à l’organisation de nouvelles élections. Après ce communiqué de Fatma Samoura secrétaire générale de l’instance faîtière du football mondial plusieurs camerounais se demandent si le désormais ex-président de la Fecafoot et son équipe peuvent encore signer des contrats et participer aussi à l’organisation des compétitions. Ces acteurs De l’avis d’Abdouraman Hamadou Baba, la décision de la Fiffa est inacceptable dans la crise qui mine depuis des années le football camerounais. « Au Cameroun, la FIFA nage en pleine science-fiction ! Ne faudrait-il finalement pas commencer par normaliser la FIFA elle-même…? Question à 1 franc suisse », a posté ce dimanche 17 janvier 2021, le président d’Étoile Filante de Garoua sur sa page Facebook. Une sortie qui prouve bien que celui-ci conteste la décision de la Fifa de conserver Seidou Mbombo Njoya à la tête de la fédération. Martin Camus Mimb affirmait ce dimanche qu’il n’est pas possible pour le moment de trouver une vraie issue de sortir. « La Fifa peut mettre autant de normalisation qu’elle veut, le TAS peut prendre autant de décisions qu’il veut, il n’est pas possible de calmer les envies guerrières de tous ces acteurs. Exactement comme dans les films chinois de notre enfance, il y en a qui vengent les leurs ou leurs proches, jusqu’à la cinquième génération », a-t-il souligné.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps