[Société] Youpwe Douala :les vendeurs de terrains marchent contre la chefferie

Une marche a été organisée le mardi 27 avril 2021 par un groupe d’individus scandant une hostilité contre la chefferie de 3è degré. Une affaire jugée insolite par la majorité des riverains. L’ambiance visiblement calme de ce quartier situé dans l’arrondissement de Douala 2ème, très connu pour son poisson de qualité, cache mal les problèmes ou tout au moins la tension qui y règne depuis un bon bout. Au centre des éclats de voix, la gestion des terres. Ici, tous les coups se donnent et toutes les manœuvres sont montées pour créer la confusion. Un des témoins et résidents depuis la création de ce quartier en 1978 raconte: «C’est un problème connu de tous. L’Etat pour des besoins communautaires a octroyé un espace d’environ 60 hectares. Avant la mise en place du processus d’immatriculation, les manifestants d’hier (Mardi, ndlr) parmi lesquels les nommée Georges Moon et Georges Ewane, qui ’sont les plus grands vendeurs de terrain ici, ont entrepris de mener une grosse campagne d’intoxication. Georges Moon, qui dit vouloir être candidat pour remplacer le chef, a vendu les terrains de la communauté à Monsieur Noutsi Tchoukouango pour une valeur de 70 millions sans se référer à la notabilité ce qui lui value sa destitution par Didier Bidja, le sous-préfet de Douala 2ôme, sur proposition de sa majesté Bebe. Noutsi lui avait avancé une somme de 35 millions Fcfa, le paiement de solde reste inconnu mais on a juste constaté qu’il construisait déjà sur la voie communautaire. Monsieur Ewane a vendu aussi sa part pour pratiquement les mêmes montants», nous relate JKKB qui poursuit son récit. «Je me demande comment ils vont procéder pour libérer les emprises. D’ailleurs ce dernier a parfois brillé par de telles dérives, aujourd’hui son acolyte Ewane a déjà vendu plus de trois hectares de terrain», nous explique-t-il en nous indiquant les lieux. Horner Kodi, un autre riverain rencontre nous fait comprendre que: «Les démêlés avec le chef ont commencé lorsqu’il a voulu aller au-delà de ce qui lui revenait de droit, les populations se sont révoltées et le chef en tranchant, lui a donné tort ce qui n’était pas de son goût. Ewane et Moon se sont donc ligués contre l’autorité et malgré les contestations, les deux se sont amusés à vendre un terrain qui débouche sur la mer en complicité avec certains autres habitants- dont je ne voudrais pas citer les noms ici. Mais ifs sont nombreux.» Débarcadère clandestin Comme dans un cirque bien animé, devant les médias, le chef de Youpwe est accusé par la bande de maintenir le climat d’insécurité Une accusation jugée grave par l’immense majorité des populations dans cette zone. Jacques Bekutü nous fait l’historique des événements : «Parlant de sécurité, lors de l’installation du chef le 12 décembre 2015, Sa majesté Samuel Bebe avait promis prioritairement d’apporter un plus sur la sécurité au regard de la perméabilité de Youpwe où est installé un débarcadère clandestin venant du Nigeria et transportant des produits de contrebande: carburant, cigarettes, bref presque tout passait devant Georges Moon et avec son appui logistique à travers sa camionnette qui devrait être en panne en ce moment. C’est la démarche mise sur pied par la chefferie de sécuriser le quartier qui a amené ce dernier à vouloir nuire», nous raconte-il en nous promenant vers l’endroit décrit. Poursuivi pour cybercriminalité Sur le terrain de l’enquête, nous sommes tombés sur un procès-verbal de retranscription d’une conversation téléphonique par messages écrits. En effet, nous relate-t-on, une page WhatsApp portant le nom de Moon Georges a été visitée par Me René Embolo, huissier de justice près la cour d’Appel du, Littoral, le 13 mars 2021. Après- avoir -reproduit toutes les conversations, il a été constaté avec stupéfaction que «ce monsieur a monté les gens pour tuer le chef. Il a écrit que le chef a privatisé toutes les terres et que c’est une continuité, le chef a pris beaucoup d’argent à Bocom pour lui donner tout Youpwé. Une histoire carrément fausse. Une plainte est d’ailleurs déposée contre lui et sa bande », une information confirmée par les sources proches du chef de Youpwe : «en ce moment, il est poursuivi pour cybercriminalité pour avoir créé un site ayant pour but de destituer le chef. Un constat d’huissier relevant toutes ses communications a été effectué par les services de Me Embolo. Le coup le plus fumant est que c’est le même Georges Moon qui envoyait toutes correspondances à la chefferie et pour parfaire sa traîtrise vis-à-vis de ses partenaires de déstabilisation, il vient à la chefferie tout furieux pour donner les noms des meneurs en disant que les réunions se tiennent régulièrement chez Tony Nobody», et justement il ressort dans le document de l’ÏÏbissier de justice, le nom de Tony Nobody, très «soupçonné» autre fois par Georges Moon de vouloir déstabilisé la Chefferie et son chef. Il faut peut-être le rappeler, Samuel Bebe a été désigné par décision N°35/D/C19.02/Sp du 28 mai 2015 signée par Garba Bakari alors Sous-préfet de Douala 2ème Une information qui vient mettre un terme aux déclarations pondues devant la presse par l’un des plus gros vendeurs de terrain Moon. Ce dernier dit ne pas connaître f’autorité de Samuel Bébé pourtant installé par l’autorité administrative compétente. Interrogé, un des acquéreurs est entre regrets et pleurs «Au lieu même de négocier, lui et sa bande continuent de faire le bras de fer, alors que nous avions mis nos économies sans savoir qu’on nous vendait des terrairfs à problème. On ne sait même pas la suite. J’ai surtout peur de tout perdre, moi qui ai déjà un peu investi ici. Tout compte fait, il faut donner raisonné la chefferie. C’est à elle seule que le ministre des domaines a donné quitus de .procéder à l’immatriculation des terrains à Youpwe. Cela ne devrait en principe poser aucun problème. Mais les gars, pensant voir le vide, se sont lancés avec la complicité de certains fonctionnaires et ont commencé à nous vendre des espaces en présentant de vrais-faux papiers. Et la situation est bien confuse», s’est-il confié sous anonymat. » Selon certaines sources, .une réunion s’est tenue ce mardi à la préfecture pour voir de près cette situation. Certaines directives ont été données par le préfet du Wouri, Benjamin Mboutou. Le chef de Youpwe quant à lui, saisit les autorités judiciaires contre M. Moon qui l’a accusé publiquement d’entretenir l’insécurité et autres ventes de produits de la contrebande. Nous y reviendrons…

Website to visit

Social

  • Mobile Apps