[Société] Yaoundé : Le cauchemar des occupants des logements sociaux d'Olembé

Entre manque d’eau et la fourniture imparfaite de l’énergie électrique, les habitants du camp ne savent plus à quel saint se vouer. Les occupants des logements sociaux d’Olembé à Yaoundé souffrent le martyr au quotidien. Installés depuis janvier 2020, les acquéreurs qui sont en majorité des éléments des forces de défense sont confrontés à plusieurs problèmes. Des problèmes qui au quotidien empêchent le bien-être. Le premier problème ici est celui de l’évacuation des eaux. C’est pour toucher du doigt cette réalité que le directeur général de la Société Immobilière du Cameroun (Sic) décide une manœuvre sur place. Ce 11 mars 2020, il fait alors une descente sur le terrain dans le but de s’enquérir de la situation. Une fois ici, il a sa grille de lecture. « Nous avons aussi constaté les problèmes d’étanchéité d’eau aussi bien sur les toitures qu’entre les appartements. Nous avons également constaté le problème d’assainissement sur le plan d’hygiène et de salubrité», explique Ahmadou Sardouana, le patron de la Sic. Échanges Lors de cette visite d’inspection, le directeur général de la Sic, marque une petite pause pour discuter avec les occupants de la cité. Ils en profitent pour exposer leurs difficultés. Sur le coup et dans un esprit d’écoute, Ahmadou Sardouana se montre rassurant. Il informe alors que sa première priorité est l’approvisionnement en eau potable. «Sur place, nous avons pris langue avec les autorités compétentes, la Camerounaise des eaux à travers son directeur directeur général. Il vient de donner son accord pour que les compteurs soient installés d’ici ce lundi 16 mars 2020 dans la cité. C’est dans le but de remplacer le forage installé sous peu qui ne fonctionne pas à merveille. Les habitants sont exposés à des problèmes de sécurité», clame celui-ci. Le patron de la Sic profite alors de cette descente sur le terrain pour se rassurer que les autres logements sociaux construits par les chinois, sont disponibles pour être occupés. Ces nouveaux logements concernent près de 250 familles.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps