[Société] Vivre ensemble : une journée du multiculturalisme instituée

Le président de la commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme (Cnpbm), Peter Mafany Musongue, a procédé vendredi dernier au lancement de ce concept qui’ vise à célébrer la culture camerounaise. Ambiance et décor particuliers vendredi 26 février 2021 à l’esplanade de la commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme à Yaoundé. Membres de la commission ainsi que le personnel arborent des tenues traditionnelles issues des quatre aires culturelles du Cameroun. Groupes de danses patrimoniales et objets d’arts exposés à l’entrée principal du bâtiment situé au cœur de la ville de Yaoundé, agrémentent cette journée du multiculturalisme initiée par Petëf Mafany Musongue, président de la Cnpbm. La mobilisation exceptionnelle a pour objectif de célébrer la culture camerounaise dans toute sa globalité. «Nous voulons par cette célébration montrer que nous avons de bonnes choses dans notre pays, et le président de la République nous a donné la mission de promouvoir entre autres le multiculturalisme. Et nous allons toutfaire pour montrer que le multiculturalisme va être préservé. Nous avons plus de 300 ethnies au Cameroun, c’est évidemment un problème difficile à gérer mais il faut féliciter nos dirigeants, le président de la République son excellence Paul Biya à ’avoir tenu la barre depuis l’indépendance. Nos dirigeants ont bien tenu le Cameroun alors en continuant la mission de promotion du multiculturalisme, il faut aussi promouvoir nos cultures», explique le Grand Collier de l’ordre de la valeur. D’après l’ancien premier ministre qui a sacrifié au rituel en arborant un «sandja» et un boubou, des Bakweri dans la région du Sud-Ouest, la journée de promotion des valeurs culturelles qui a été lancée le 26 février, va se poursuivre à travers le port systématique des tenues traditionnelles tous les derniers vendredis du mois. «Nous en interne dans la commission, nous voulons par ces petits pas montrer qu’il faut préserver nos cultures. Donc, on a commencé aujourd’hui et chaque dernier vendredi du mois, nous allons célébrer nos traditions c ’est-à-dire qu’on va porter des tenues traditionnelles, soit celles de nos régions d’origine et d’autres évidemment. Si vous revenez la prochaine fois, vous me verrez dans une autre tenue, peut-être celle du Nord», a-t-il ajouté. Placée Sous l’autorité du président de la République, la Commission qui est chargée d’œuvrer à la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme au Cameroun, dans l’optique de maintenir la paix, de consolider l’unité nationale du pays et de renforcer la volonté et la pratique quotidienne du vivre ensemble, joue pleinement son rôle.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps