[Société]une cinquantaine d'églises de réveil recensées à yaoundé 5e

Plusieurs hommes de Dieu ne veulent plus être en froid avec les autorités de leur circonscription administrative. Pour concrétiser cette décision, une rencontre a été organisée dans l’arrondissement de Yaoundé 5e le 08 juin dernier -dans les locaux de la sous-préfecture- entre les responsables des églises de réveil et le sous-préfet monsieur Voundi Elanga. Au cours de cette prise de contact, le président du Réseau international des églises et ministres de cultes ambassadeurs de Dieu, Henri Yves Eyoum a remis une cinquantaine de dossiers à l’autorité administrative. « Ce sont nos actes de naissance. Nous devons être reconnus. Nous ne voulons plus travailler dans la clandestinité », déclare-t-il. Une démarche qui ne laisse pas le sous-préfet indifférent. Il l’a d’ailleurs fait savoir : « Nous sommes ravis de cette décision. Nous devons nous connaitre. Même dans la lutte contre le coronavirus, nous devons nous soutenir et parler d’une même voix. Donc pas question d’encourager vos fidèles à défier l’État. Ils doivent par exemple respecter les mesures barrières édictées par le gouvernement ».

Website to visit

Social

  • Mobile Apps