[Société] Situation sécuritaire du Cameroun : le pays reste entre trois feux

Contrairement aux déclarations des autorités, la situation sécuritaire du Cameroun n’est pas rassurante. L’observation des événements sur le terrain, présente une situation sécuritaire différente de la description que font généralement les autorités notamment le ministre de l’administration territoriale Paul Atanga Nji pour ne citer que lui. Les faits semblent montrer que le pays reste pris entre trois feux. Les régions anglophones à savoir le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, sans oublier l’Est et l’Extrême-Nord sont en proie à des crises qui s’inscrivent déjà dans le temps. Régions anglophones Le 18 mai 2021 précisément lundi dernier, quatre élèves ont été kidnappés au lycée bilingue de Kumba. Ces enfants ont été enlevés, dit-on, par de présumés séparatistes qui ont fait irruption dans leur établissement scolaire au moment où ils passaient les épreuves du Common Entrance. La suite de l’examen dans ledit établissement s’est faite avec le concours des Forces de défense et de sécurité. Les événements comme celui sus rapporté sont légion. On constate qu’au même titre que les femmes, les enfants deviennent de plus en plus des cibles dans le conflit anglophone qui a débuté depuis la fin de l’année 2016. On a encore à l’esprit, le meurtre de 7 élèves du Complexe Mother Francisca International qui a ému le monde entier. A ceci, on ajoute le fait que les villes mortes restent de mise. Extrême-Nord Dans la région du Nord, la secte terroriste Boko Haram multiplie ses incursions en territoire camerounais. Même si l’armée riposte rigoureusement, il y a que Boko Haram parvient toujours à attaquer les populations de ce côté-là. Par exemple, dans la nuit du 6 au 7 mai 2021, des combattants de la secte terroriste Boko Haram ont entrepris de mener des attaques dans la localité de Tourou située dans le département du Mayo-Tsanaga. Notre confrère L’Oeil du Sahel dans son édition du 10 mai 2021, rapporte que lesdits combattants de Boko Haram ont essayé d’assiéger Tourou. Ces derniers étaient lourdement armés. Avec la stratégie qu’ils ont mis en place, ils ont tenté de pénétrer de façon discrète le village, en contournant le poste militaire de Roum. Seulement et malheureusement pour eux, les Forces de Défense et de Sécurité alertés bénéficiant de l’appui des populations sorties massivement, ont mis en déroute ces derniers. Est Le problème avec la région de l’Est du Cameroun survient avec le renversement de l’ex-président de la République Centrafricaine, François Bozizé,. Ce renversement a fait basculer le pays dans l’instabilité politique. Et le Cameroun de par sa région de l’Est frontalière à la RCA, subit la crise politique qui mince ce pays.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps