[Société] Logements sociaux : le gouvernement travaille à revoir ces prix à la baisse

Selon la ministre de l’Habitat et du développement urbain, un usager pourraiet acheter un logement social à partir de 10 millions FCFA. « Comment faciliter l’accès des Camerounais de la Diaspora au foncier et à l’habitat? ». Tel est la problématique qui était au centre des discussions le mercredi 30 juin 2021 entre les députés et les responsables des ministères sectoriels. En fait, la question d’accès aux logements décents ou de posséder un titre foncier préoccupe les Camerounais. Des usagers qui font face à la corruption, les arnaques, les agents véreux et lourdeurs administratives lorsqu’ils désirent acquérir un terrain. En plus, selon l’honorable Joshua Osih, seulement 13% des Camerounais sont propriétaires d’un terrain et 2% des terres sont immatriculées. Pour faciliter l’accès aux logements, la ministre de l’Habitat et du développement urbain a confié que le gouvernement travaille à revoir les prix logements sociaux au Cameroun à la baisse à partir de 10 millions afin de combler les attentes des familles aux revenus modestes. Une police des affaires foncières Célestine Ketcha Courtès a également engagé la diaspora à investir davantage dans l’immobilier pour booster le PIB du Cameroun. Dans cette optique, l’honorable Abba Alim, vice-président de l’Assemblée nationale et président de séance, suggère qu’« il faut mettre sur pied une véritable police des affaires foncières et domaniales ». En attendant, les usagers peuvent accéder aux procédures des questions foncières sur www.gutf.cm. Sur le délai d’obtention du titre foncier, le ministre des Domaines, du cadastre et des affaires foncières, Henri Eyebe Ayissi a rappelé que le demandeur entre en possession dudit document en 6 mois. Au terme du forum d’information et d’échanges, les députés recommandent pour l’essentiel de mettre les terres à la disposition des communes avec un pourcentage réservé à la diaspora ; mettre en œuvre des mécanismes de suivi à distance des dossiers à partir de l’étranger. Mais également, encourager le partenariat entre les promoteurs immobiliers locaux et les membres de la diaspora, mettre sur pied une police de veille afin de décourager les activités des facilitateurs véreux…

Website to visit

Social

  • Mobile Apps