[Société]les communautés Anglophones et Mbororo accusées de vandalisme dans la Mefou et Afamba

Dans le cadre de la tournée de prise de contact du Préfet du département de la Mefou et Afamba, le Maire de la commune d'Afanloum n'a pas porté les gangs pour charger les anglophones qui pillent les forêts avec la complicité des agents des eaux et forêts, la communauté Mbororo qui fait paître ses bœufs jusque dans les champs des agriculteurs et les enseignants et autres fonctionnaires qui refusent de rejoindre leurs postes d'affectation. Tout un malaise qui non seulement pourrait entamer le vivre ensemble à Afanloum, mais aussi ralentir l'éducation des enfants et le fonctionnement de l'administration de ce côté-là. Angèle Meyanga dénonce ! C'était grave le mardi 09 Mars 2021 à l'esplanade de la place des fêtes d'Afanloum où le préfet Thierry Kin Nou Nana a entamé sa tournée de prise de contact, le mot de bienvenue du Maire Angèle Meyanga était assimilé à des boulets rouges savamment orientés sur des cibles bien précises. Elle a tiré à balles réelles pour sauvegarder le vivre ensemble et l'éducation des enfants. Sur le plan social, Angèle Meyanga a dénoncé avec violence ces frères anglophones qui continuent à piller illégalement les forêts d'Afanloum, ainsi que la communauté Mbororo qui n'arrête pas de faire paître ses bœufs jusque dans les champs des agriculteurs. Toute chose qui pourrait rompre le vivre ensemble. Sur le plan scolaire, Angèle Meyanga a tiré à boulets rouges sur ces enseignants qui fuient leurs postes affectation, ils refusent d'aller enseigner les enfants laba, pourtant ils sont normalement affectés dans des établissements où des bâtiments existent bel et bien avec des salles de classes bien équipées. Au plan sanitaire, il faut un hôpital à Afanloum avec un plateau sanitaire capable de satisfaire les populations. Sur le plan sécurité, la brigade de gendarmerie d'Afanloum qui se bat déjà pas mal, souffre d'un manque d'éléments et de moyens de locomotion. Afanloum a également besoin d'un commissariat de sécurité publique. Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe interdit à nouveau les surcharges [Lire la suite...] Latest Scholarships to study in United states 2021-2020 Scholarship by TaboolaSponsored Links Angèle Meyanga a tiré à balles réelles sur les agents des eaux et forêts d'Afanloum qui, au lieu d'être des défenseurs des essences des forêts laba, sont plutôt des pilleurs de ces forêts-là. Selon Angèle Meyanga, vaudrait mieux ne pas les avoir que d'être aussi mal accompagnés. Angèle Meyanga a dénoncé avec véhémence l'incurie des fonctionnaires affectés à Afanloum et qui abandonnent généralement leurs postes sans raison valable et sous des prétextes fallacieux. "Mr le Préfet [...] Ils réapparaissent à des rares occasions comme aujourd'hui et disparaîtront de nouveau après le départ de votre caravane, à l'exception de l'autorité administrative. Malgré de nombreux rappels à l'ordre de cette autorité administrative, la situation ne change pas..."Le préfet de la Mefou et Afamba a pris acte de ces frappes chirurgicales et a plutôt loué et admiré la franchise et l'aptitude de Mme le Maire à défendre les intérêts de sa commune. "Des dispositions seront prises, pour que tous ces tares et avatars disparaissent et que la commune d'Afanloum se porte mieux"., a répondu Mr le Préfet.Aussitôt dit aussitôt fait, le lendemain, le Chef de l'État va instruire son secrétaire général de dire au premier ministre à travers son secrétaire général, de tenir en urgence et pour régler ce problème d'absentéisme chronique des fonctionnaires et agents de l'État de leurs postes de travail, une session du conseil Supérieur de la fonction publique dédiée à l'examen de ce problème. D'instruire aux ministres compétents ainsi que les autorités administratives, de veiller à la remontée systématique des informations relatives aux cas d'absences répétées des agents publics de leurs postes de travail, à l'application des sanctions disciplinaires prévues par la réglementation en vigueur. D'instruire le Minfopra de veiller à la tenue régulière des conseils régionaux de discipline de la fonction publique. Après Afanloum, le préfet et sa caravane se sont mis en route pour l'Arrondissement d'Esse où le Maire Martin Desjoies Ndongo a également dénoncé avec véhémence. Décidément, les Maires de la Mefou et Afamba se sont résolus à présenter au préfet en tournée de prise de contact, ces tares et avatars qui plombent leurs communes. Affaire à suivre...

Website to visit

Social

  • Mobile Apps