[Société]le personnel du Lanacome entre en greve pour revendiquer 4 mois d'arriérés de salaire

Les employés du Laboratoire National de Contrôle de qualité des Médicaments et d'Expertise se sont mobilisés ce lundi 17 mai 2021 devant le siège de l’entreprise dans la capitale, et lancent un cri de détresse à l’endroit du président de la République Paul Biya. Les employés du Laboratoire National de Contrôle de qualité des Médicaments et d'Expertise (LANACOME) sont vent debout contre leur hiérarchie et contre la tutelle, le ministère de la Santé Publique. Ils ont entamé une grève illimitée ce lundi 17 mai 2021 devant le siège de l’entreprise à Yaoundé, sous l’encadrement de la Confédération des syndicats autonomes du Cameroun (CSAC), à l’effet de revendiquer de meilleures conditions socioprofessionnelles. Sur des pancartes qu’ils brandissent à cet effet, on peut y lire: «grève illimitée: salaires impayés, quotes-parts gelés, subventions bloquées, prestations impayées, personnel clochardisé. Au Secours»; «Son Excellence monsieur le président de la République, le LANACOME, votre laboratoire, est en détresse» ou encore «monsieur le ministre de la Santé Publique, madame le Directeur général du LANACOME, libérez le personnel». Une situation qui a fait réagir le président du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCNR), l’honorable Cabral Libii, qui la juge «inacceptable» en pleine crise sanitaire due à la pandémie de Coronavirus. L’élu du Nyong et Kellé (Centre), qui a par ailleurs effectué une descente sur le lieu des manifestations, assure à ces employés le soutien total de son parti. Il y a un peu plus d’un an, le personnel du LANACOME était déjà entré en grève pour poser des préoccupations quasi-similaires. Des délégués du personnel avaient même subi des représailles de la part de la directrice générale, Rose Abondo, laquelle accusait Ibrahim Njoya et Isacar Pernel Libam IV de vouloir déstabiliser la structure dont elle a la charge.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps