[Société]la gendarmerie découvre une fabrique d'armes à Mfou

L’usine a été installée à « Ato’o Anquièe » dans le village de Nkilzock par Mfou. •Les propriétaires de cette usine sont des citoyens anglophones, selon des sources de renseignement. •Ils ont été arrêtés et détenus à Mfou. La gendarmerie de Mfou vient de faire une découverte macabre. Il s’agit d’une usine de fabrication d’armes à feu, installée au lieu-dit « Ato’o Anquièe » dans le village de Nkilzock dans la commune de Mfou. Des sources ont déclaré que l’usine appartenait à des citoyens anglophones qui l’avaient installée loin dans la brousse.Tout a commencé il y a quelques jours avec un accident de moto au lycée bilingue de Mfou. Lorsque le chauffeur de taxi moto blessé lui répond qu’il dépose son client « à Ato’o Anquièe, où sont fabriquées les armes. C’est parce qu’une mère qui y est passée met la puce à l’oreille de la gendarmerie. La population va l’utiliser avec succès. On découvrira donc que ces fabricants d’armes à feu artisanaux, tous anglophones, sont basés dans la concession de feu Biba Mbelle, un patriarche autrefois puissant. Son fils, un certain Jean-Pierre, aurait passé des accords pour faire fabriquer ces armes dans sa concession. Le propriétaire de la concession et ses complices ont été arrêtés et mis en service à Mfou.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps