[Société]la circulation rétablie sur la route Douala-yaoundé

Elle a été interrompue à la suite de l’effondrement d’une buse suite à une forte pluie tombée le 24 mars 2021. Coupée à la suite de l’affaissement d’une buse au niveau du PK 37, lieu-dit « village Mangoule », la circulation est à nouveau rétablie sur la route Douala-Yabassi depuis la mi-journée du 25 mars 2021. L’annonce a été faite par le ministre des Travaux publics au terme d’une conférence de presse à Yaoundé. Emmanuel Nganou Djoumessi a affirmé que l’entreprise tchadienne Encobat, adjudicataire du tronçon Bonepoupa-Yabassi, a trouvé une solution pour assurer à nouveau le franchissement du cours d’eau où une buse a cédé à la suite d’une forte pluie le 24 mars dernier. Emmanuel Nganou Djoumessi a également annoncé la reprise de la circulation sur la route Babadjou-Bamenda, interrompue le même jour à la suite d’une forte pluie qui a fait céder une partie du tronçon au niveau de Matazen. Il déplore l’incivisme des automobilistes qui ne respectent pas les panneaux de signalisation et les appelle à observer un arrêt de deux heures après les pluies parce que les routes en construction sont en terre. La route Douala-Yabassi est longue de 95 km et est constituée de deux tronçons. Le premier lot Douala-Bonepoupa, long de 45 km, est réalisé par Encobat BTP pour plus de 22 milliards de FCFA est réalisé à 35% par l’entreprise tchadienne Encobat BTP. Lancée en 2017 pour une durée de travaux de deux ans, sa livraison était prévue en avril 2019. Mais ce tronçon accuse un énorme retard. Le deuxième lot Bonepoupa-Yabassi, long de 50 km est réalisé par l’entreprise camerounaise Buns BTP pour environ 39 milliards de FCFA. Là aussi, les travaux piétinent à cause, apprend-on entre autres, du défaut de paiement des décomptes des adjudicataires. Les travaux sur les deux lots étaient estimés à 34,8% en juillet 2020.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps