[Société] Développement urbain : Yaoundé rêve Grand

Le projet dénommé « Grand Yaoundé » dont le budget est estimé à 519, 2 milliards Fcfa sortira de terre en décembre 2025. Voilà un projet futuriste qui va révolutionner le développement urbain au Cameroun. Le Programme de développement des nouvelles zones urbaines dans les régions du Centre, Sud, Est, va donner un nouveau visage à ces contrées du pays. La phase pilote dénommée « Grand Yaoundé » va consister en la construction et l’aménagement urbain de Yaoundé et des villes satellites. Il va se faire en quatre parties d’égale importance savoir : La conception et la réalisation des aménagements urbains (+ de 6.000 logements) ; la conception et la réalisation des bâtiments d’habitations (logements sociaux) ; la conception et la réalisation des infrastructures connexes et espaces publics ; la conception et la mise en œuvre du fonctionnement des logements et des autres infrastructures suivant les critères écologiques et environnementaux. On a appris au cours de la cérémonie de présentation du projet que les différentes phases du Programme comprendront la réalisation des études de faisabilités et la maturation du Programme; l’acquisition de sites, la signature des accords de partenariats avec les parties prenantes ; les aménagements et constructions proprement ; la mise en service et le démarrage de l’exploitation. Quelques dates-clé du projet, la fin des études et maturation du Programme sont prévues au 31 décembre 2021. Le début des constructions se fera le 01 janvier 2022 et la fin de la construction et début de l’exploitation le 31 décembre 2025. Durée de la période d’exploitation, 60 ans. Le tout pour un Budget de 519 milliards 207 millions 300 milles Fcfa. Selon les concepteurs du projet, celui-ci entrainera comme bénéfices, l’aménagement urbain des Collectivités territoriales décentralisées, le développement économique et social des Ctd, l’amélioration de l’offre de logement pour la classe moyenne. On peut ajouter à cela une meilleure gestion des déchets, l’amélioration de l’offre énergétique, l’accès à l’eau potable et aux infrastructures sanitaires, l’adoption des pratiques éco-citoyennes, la réduction des risques liés aux litiges fonciers, la réduction significative des effets de serre avec le respect de des normes écologiques et environnementales. Parties prenantes S’agissant des acteurs du Programme « Grand Yaoundé », figurent les ministères de l’Habitat et du développement urbain (qui formule des politiques, des lois et des normes pour l’administration foncière et l’aménagement du territoire; protection de l’environnement et utilisation des ressources naturelles), de la Décentralisation et du développement local (qui formule les politiques nationales et lois sur la décentralisation et la gouvernance locale – superviser les autorités locales chargées de la réglementation et des inspections des bâtiments; ainsi que le zonage local de l’utilisation des terres), de l’Environnement (autorité nationale responsable de la réglementation environnementale et de l’établissement des normes, et supervisant la mise en œuvre des directives EIE), de l’Eau et de l’énergie (formule des politiques, des lois et des normes dans le secteur de l’eau et de l’énergie). D’autres acteurs sont, Immobilier du Cameroun (IC sas) qui assure de développement et la réalisation du projet « Grand Yaoundé » ; les Collectivités territoriales décentralisées qui sont l’Autorité responsable de la mise en œuvre du zonage de l’utilisation des terres, de l’application des normes de construction nationales et locales, y compris le respect des directives EIE, et l’approbation et l’inspection de la construction dans leurs arrondissements respectives ; Les populations locales regroupées en associations économiques (GIC fonciers) ; Les fonds d’investissements, les banque d’investissements et les institutions financières nationales et internationales ; Principales sociétés de construction/immobilières Prestataires de services/entrepreneurs qui entreprennent des travaux deconstruction et/ou des transactions immobilières. Ce sont les exécutants directs des lois et réglementations.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App