[Société] Affrontements intercommunautaires : la colère de l'opposant Cabral Libii

Pour le député PCRN, la crise d’intégration nationale au Cameroun ne cesse de prendre d’extraordinaires proportions. Dans la soirée du mardi 10 août, un affrontement a éclaté entre différentes communautés dans le Canton d’El-Birké, arrondissement de Logone-Birni. Selon plusieurs sources, ce sont des communautés Arabe Choa et Mousgoum qui se sont affrontées pendant des heures. Il y aurait même six morts parmi les arabes Choas et trois dans les rangs des Mousgoum, apprend-on. Ce jeudi 12 août 2021, le député Cabral Libii a dénoncé cette guerre intercommunautaire : « Quand c’est « loin » et pas en direct sur Facebook, certains prennent regrettablement cela à la légère. Mousgoums aujourd’hui ou Kotoko hier contre Arabes choas, Gbaya contre Peuls…les scores de morts sont impressionnants et tristes à chaque fois », a-t-il écrit sur sa page Facebook. Le fédéralisme communautaire « Guerres communautaires meurtrières ou larvées sur fond de conflits fonciers, coutumiers, religieux ou politiques, la crise d’intégration nationale au Cameroun ne cesse de prendre d’extraordinaires proportions », a ajouté l’opposant. Tout en exprimant sa « compassion aux compatriotes endeuillés ou blessés », le président national du PCRN estime que l’une des pistes les plus « pertinentes » d’une solution durable, est le fédéralisme communautaire.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps