[Santé] Région du centre : 500 nouveaux-nés décédés depuis le 1er janvier 2020

D’après les chiffres révélés par la délégation régionale de la Santé publique du Centre, au cours de la campagne de sensibilisation menée il y a quelques jours sur la santé maternelle et infantile, au total 124 femmes ont perdu la vie en accouchant depuis le 1er janvier 2020. Au cours de la même période, 1500 nouveau-nés sont morts dans la région siège des institutions républicaines. Pour le coordonnateur régional de la santé mère-nouveau-né-adolescente, Dr Noël Vogue, le nombre de «décès des nouveau-nés reste élevé». Il explique que ces nouveau-nés sont décédés à la suite des pathologies n’ayant pas été prises en main lors des visites prénatales. Justement, cette campagne menée avec l’appui de l’Unicef, et qui . cible les femmes et les enfants, a vocation à mettre en lumière l’importance des consultations prénatales, surtout en cette période de crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. «Nous constatons qu’en dehors de la Covid-19, qui a entraîné la réticence de certains patients à se rendre à l’hôpital, il y a l’ignorance qui persiste dans la population. La rumeur qui éloigne les familles des formations sanitaires. Cet éloignement risque d’aggraver cette situation, à la fois chez les mamans, les nouveau-nés, les adolescents et les prématurés», relève Dr Noël Vogue. Ce dernier regrette que «des dispositions particulières ne soient pas vraiment prises. En éthique de grossesse et d’accouchement, il est dit qu’il faut un plan de préparation à l’accouchement. Les femmes doivent se rendre dans les formations sanitaires où il y a le personnel qualifié». Afin de la protéger, le spécialiste suggère à «la femme enceinte, elle-même et sa famille de prévoir-des donneurs de sang parce que, c’est une cause de décès. En raison des saignements lors de l’accouchement, plusieurs en meurent. Et c’est souvent dû au manque de donneurs».

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App