[Santé] Plus de 5 millions de personnes atteintes d'asthme au Cameroun

L’asthme provient de l’association d’une prédisposition génétique à l’allergie et de facteurs environnementaux favorisants, comme les pollens, les acariens, les squames et poils d’animaux, les blattes et les moisissures. Michèle Ngandeu, âgée de 25 ans, est asthmatique depuis sa tendre enfance. Cette coiffeuse de profession a de la peine à abhorrer son masque de protection contre la nouvelle pandémie . « Je n’utilise pas de masque parce que j’ai un problème de palpitations cardiaques. C’est pourquoi je ne le porte pas », confesse l’ancienne étudiante de l’université de Yaoundé 1. L’importance du masque pour limiter la propagation du coronavirus n’est plus à démontrer. Cependant, quand un asthmatique comme Michèle le porte, elle met sa santé en danger. Tout comme elle, Anicet Ipupa est également asthmatique. Cet enseignant de littérature au lycée général Leclerc à Yaoundé prend de grandes bouffées d’air avant d’enfiler son masque pour dispenser son cours. Quelques minutes après, il ressort de la salle de classe, reprend de l’air, enfile une fois de plus son masque et continue son cours. Le pédagogue, âgé de 34 ans explique qu’il a des troubles respiratoires, et le port du masque ne lui rend pas service. « Avec mon mal, l’air chaud qui est stocké et la gêne apportée par la coupe du masque trop serrée limite la bonne circulation de l’air. Les masques rendent plus difficile la respiration et me déclenchent l’asthme », raconte-t-il. Il a répété cet exercice toute la journée pendant ses heures de cours. « C’est automatique, lorsque je fais plus de 30 minutes avec mon masque, l’air que je renvoie qui est bloqué par le masque revient dans mon système respiratoire et provoque des crises qu’il faut calmer avec de la ventoline », explique le jeune homme. En fait, plusieurs personnes ayant des problèmes respiratoires, des maladies pulmonaires de diverses intensités sentent cette gêne avec le port du masque. Les spécialistes font savoir que ces personnes ne devraient porter des masques que sous certaines conditions. D’après le Docteur Charlotte Tchieche, l’asthme est une maladie qui atteint les bronches. Elle survient à la suite d’une réduction du calibre des bronches qui empêche le malade de respirer normalement. La journée mondiale de l’asthme se célèbre ce 05 mai 2021, sous le thème : « Des idées reçues sur l’asthme ». Cette journée vise à sensibiliser ; informer et échanger avec le grand public sur cette pathologie. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), « Au niveau de l’Afrique, les incidences dé l’asthme sont de 17% en Ethiopie et de 11% au Kenya et 5,7% au Cameroun », indique l’OMS.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps