[Santé] Lutte contre le COVID-19 : une solution ‹‹ militaires››

Le colonel Roger Kuitche, officier à la retraite vient de créer un cabinet de consultance stratégique et propose des solutions pour relever l’économie après le choc. Pour le colonel Kuitche, la pandémie du Covid-19 est une guerre à part entière. Pas forcément une guerre au sens militaire du terme, entre deux, adversaires étatiques, mais une guerre de l’humain contre le virus qui a neutralisé la planète entière. Et alors que le monde entier se bat péniblement contre ce virus mortel, l’Afrique qui n’est pas le continent le plus produits pourrait susciter un élan de la production locale et donner une plus-value à certaines matières premières. Une situation qui provoquerait un manque à gagner aux pays importateurs. Ce qui, si la dynamique est soutenue, pourrait ‘avoir un impact sur la balance de paiement», analyse-t-il dans Investir au Cameroun. Le militaire à la retraite estime que «toute bonne defence civile ou économique devrait s’adosser sur une excellente défense militaire», enseigne-t-il. «Pour éviter le cloisonnement, qui est en fait une hérésie dans notre contexte, nous sommes convaincus que l’étude de la démarche militaire peut aider à définir et conduire les stratégies des entreprises engagées dans la guerre économique » explique t-il. Et sur ce terrain, l’homme d’artillerie solo sol vient de créer Best practice Sari, un cabinet spécialisé dans la consultance stratégique et la prospective. Le militaire qui cumule 36 années de service militaire, avec au menu des missions et fonctions telles que celles d’attaché de défense du Cameroun auprès de l’ambassade du Cameroun au Nigeria, de commandant de la 41eme Brigade d’infanterie motorisée qui a eu raison de Boko Haram. Une d’expérience qui lui permet de puiser dans la stratégie du Chinois Sun Tzu enseignée dans les écoles de guerres (le contournement des difficultés sur le terrain de guerre), pour proposer des services aux .décideurs tant publics que privés, dans un contexte de marasme économique due au Covid-19. Une stratégie qu’il a longuement développée au cours de l’émission L’Arène sur la chaîne de télévision Canal 2 international. Selon l’instructeur militaire, «on a noté l’extraordinaire capacité des Chinois de retourner un échec, une défaite, à leur avantage avec un aplomb stupéfiant. Foyer de l’épidémie, cible de toutes les critiques pour ses statistiques épidémiologiques confinant à la propagande, manifestement en retard dans le confinement, la . Chine a accompli l’exploit de se poser en modèle de gestion de la pandémie. Elle a même déployé une diplomatie des masques», se montre-il séduit. A en croire le Chief executive officer de Best practice, la stratégie militaire appliquée aux entreprises et aux administrations est la solution idoine pour éviter le désastre économique. «Nous aurions dû voir venir si on avait une veille stratégique et l’esprit de prospective avec toutes ses composantes dont la plus importante est la proactivité, ensuite, pour en tirer le bénéfice car une crise est toujours bénéfique », enseigne-t-il. «Il faut agir de manière à non pas seulement juguler la pandémie, mais surtout prendre des mesures de tous ordres pour en tirer le meilleur profit. Ce qui est fait actuellement pourrait « contenir” la pandémie dans une certaine mesure, mais nous oublions cet avertissement « Malheur à celui qui dilapidera une crise »», conseille-t-il. Même s’il est désormais détaché de ses obligations militaires, le devoir de réserve lui colle à la peau. Cependant, le consultant croit voir que «la problématique de tirer profit de la crise en interrogeant les pratiques antérieures ne préoccupe pas». En clair, la stratégie gouvernementale r.’est pas à même d’attaquer par le côté idéal, afin de saisir les opportunités qu’offre la pandémie pour se relancer. Or «nous devons aller au-delà dé contenir la pandémie actuelle et penser urgemment en tirer profit car la crise est à la fois un danger et une opportunité», insiste-t-il. Pour autant, ’le stratège Salue «le panafricanisme sanitaire avec le soutien accordé à certains pays du continent à travers la fourniture de médicaments contre le Covid-19 (Madagascar) et des masques (Maroc)».

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App