[Santé]le minsanté explique le bien-fondé de la fermeture de la polyclinique Marie o

Le ministre de la Santé publique camerounaise, explique que l’établissement hospitalier est déjà impliqué dans un premier scandale. Depuis ce jeudi 14 mai 2020, la Polyclinique Marie O est fermée. C’est une volonté de Manaouda Malachie, ministre camerounais de la Santé publique. Dans une correspondance qui date du 13 mai 2020, le patron de la Santé publique demande au préfet du Wouri de fermer la clinique située à Bali, dans l’arrondissement de Douala 1er. Une option qui choque le syndicat national des médecins du Cameroun. Ledit syndicat a d’ailleurs invité tous ces membres à manifester devant la Polyclinique pour dénoncer la fermeture arbitraire de l’établissement. Ce jeudi, l’on note un déploiement exceptionnel des forces de l’ordre devant la clinique. En effet, la décision du ministre de la Santé publique est motivée par un scandale survenu dans cet établissement dans le cadre de la prise en charge d’un patient du coronavirus. Syndicat national des médecins Le mécontentement du syndicat national des médecins du Cameroun (Synamec) invite le ministre de la Santé publique à faire quelques clarifications. C’est pour cette raison qu’il publie un texte sur son compte Twitter dans la nuit de ce 13 mai 2020 pour informer des raisons de cette fermeture. «J’ai demandé ce jour au Préfet du Wouri de faire fermer la clinique Marie O. En effet, ce nième scandale vient à la suite de ma lettre du 6 mai, par laquelle je sollicitais déjà, sous 72h, les explications de cette structure sur une facture de 6 millions. Aucune réponse à ce jour», écrit Malachie Manaouda, sur son compte Twitter. Cette histoire vient remettre sur la sellette l’épineux problème de la prise en charge des patients du coronavirus au Cameroun. Faut-il oui ou non étendre la prise en charge aux structures sanitaires privées ?

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App