[Santé] Don de sang : le Minsanté mobilise la jeunesse camerounaise

Ils sont venus des divers coins de la ville de Yaoundé, pour commémorer la journée internationale du donneur de sang édition 2021. « Donner votre sang pour faire battre le cœur du monde ». C’est le thème de cette édition 2021. L’esplanade du ministère de la Santé publique était bondée de jeunes ce lundi 14 juin 2021. Sous le Stand réservé au prélèvement du sang, on aperçoit Francis qui offrit gracieusement et surtout gratuitement le précieux liquide de son corps. « Cela servira à sauver et à guérir un malade » Nous lance-t-il avec un sourire au coin des lèvres. Comme Francis, ils sont nombreux ces jeunes ayant répondu à l’appel du Dr Manaouda Malachie, ministre de la Santé publique, pour relever un grand challenge. Celui de fournir du sang en quantité dans les banques de stockage. Cette initiative du Docteur Manaouda Malachie vient renforcer les capacités du personnel de santé à sauver des vies, comme le témoigne un bénéficiaire de la transfusion sanguine. « Toute ma vie j’ai bénéficié du don de 2Ü0 des donateurs volontaires. Je suis drépanocytaire après des crises liées à cette maladie nous avons besoin tout le temps du sang c’est la raison pour laquelle je rappelle ici que ce geste est très important je dirais même capital il faut absolument que les camerounais développent la culture du don du sang, ne pas hésiter qu’en faisant cela nous possédons à un transfert de sang pour la vie. Si je suis debout aujourd’hui c’est tout simplement parce que j’en ai bénéficié » confie-t-il. Cette cérémonie organisée au ministère de la Santé Publique a pour objectif de soutenir et d’encourager tous ces donneurs qui se sacrifient sans aucune forme de rémunération. Elle a également permis aux autorités du Minsanté de convaincre ceux hésitent encore de contribuer charitablement à ce noble mouvement. « Cette journée nous offre l’occasion d’exprimer notre gratitude à tous les donneurs par volonté et non rémunérés, pour ce cadeau qui sauve des vies, c’est un vibrant hommage car à l’instant où je parle, leur sang est en train de sauver la vie d’un accidenté, d’un drépanocytaire ou d’une femme en phase d’accouchement. C’est pourquoi j’interpelle donc tous les camerounais à faire ce geste altruiste ». Déclare Phanuel Habimana, le représentant pays de l’OMS au Cameroun. Selon le directeur général du Centre national de transfusion sanguine, le besoin annuel en sang au Cameroun est estimé à 400,000 poches environ. Et d’après les statistiques de 2019 près de 103,359 poches ont été collectées contre p(lus 94,000 poches en 2018 et environ’91,000 poches en 2017. Comme nous pouvons le constater ces chiffres sont en perpétuelle évolution. Cependant des efforts supplémentaires doivent être faits, il faut relever que plus de 90 % des poches proviennent des dons de famille ou de remplacement et les 10 % restant proviennent des dons bénévoles volontaires et non rémunérés. Cette réalité qui tend encore à circonscrire le périmètre des donneurs de sang doit interpeller chacun de camerounais. Puisque n’importe qui pourrait se retrouver dans une situation d’urgence nécessitant une transfusion sanguine où aucun membre de la famille ne sera compatible.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps