Santé de la reproduction: ça s'améliore

Bonne nouvelle pour les membres du Comité de suivi-évaluation du Programme d’accès aux services de la santé de la reproduction (PAR-SR). Le projet qui porte des fruits depuis plus de trois ans passe à la vitesse supérieure. Ayant fait de la lutte contre la mortalité maternelle et infantile leur cheval de bataille dans les régions du Septentrion et de l’Est, le gouvernement camerounais et la Banque de développement allemande (KFW), partenaires financiers et techniques du PAR-SR viennent en effet de marquer leur accord pour le prolongement du processus qui jusqu’ici est à sa première phase. C’est du moins ce qui ressort de la deuxième assise du Comité de suivi-évaluation dudit programme présidée par le secrétaire général du ministère de la Santé publique, Sinata Koulla Shiro, le 20 novembre dernier à Yaoundé. Avant la mise en place de la phase 2, les deux partenaires financiers ont accepté de poursuivre le projet au-delà de mars 2019, période prévue pour la fin du programme. Aussi, ils ont accordé aux prestataires de réinjecter les recettes issues du programme y compris le reliquat de la phase en cours pour étendre le projet jusqu’en mars 2020.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App