[Santé ]CHU de yaoundé,le personnel soignant en grève

Le personnel de cet hôpital a répondu favorablement, le 4 février 2020, au mot d’ordre de grève lancé par les organisations syndicales. Le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Yaoundé a transpiré la colère de son personnel soignant. C’est au rythme des battements de tambours, qu’une trentaine d’agents du CHU a exprimé ses frustrations le mardi 4 février 2020, à l’intérieur de cet hôpital.Sifflets au bout des lèvres, ils ont poussé au loin, le son de leurs revendications. « Nous revendiquons nos arriérés de la convention collective des hôpitaux de première catégorie », indique Marie Gabrielle Biyong, une infirmière en blousse blanche. Les grévistes attendent la mise en œuvre de la promesse du ministère des Finances. De plus, «le plateau technique est inexistant. Ce qui ne nous permet pas de décoller. La productivité est en baisse parce que depuis 4 ans, on est en chantier sur un projet dont la durée des travaux prévoyait 10 mois», poursuit le délégué du personnel du CHU. Pour le représentant des syndicats, Clément Mballa, «cette grève aurait dû avoir lieu l’an passé. Mais au cours des concertations entre les présidents nationaux des personnels médico-sanitaires et le gouvernement, plusieurs résolutions ont été prises. Des résolutions qui n’ont pas été appliquées jusqu’ici» déplore t-il. Leurs griefs tournent autour de 25 points essentiels. On dénombre entre autres l’attribution des quôtes-parts sur l’ensemble des prestations à titre onéreux aux personnels médicaux et paramédicaux des formations sanitaires publiques et la prise en charge des soins et des frais médicaux des maladies non imputables au service des corps de la santé publique.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps