[Santé] Cancers de l'enfant : 130 nouveaux cas par an au Cameroun

Au cours de la Journée mondiale de lutte contre ces maladies, des campagnes de dépistage ont été organisés à l’intention du public. On désigne par « cancers de l’enfant » des affections malignes survenant chez l’enfant avant l’âge de 15 ans. Selon le Pr Angèle Hermine Pondy, hémato-oncologue à la Fondation Chantal Biya à Yaoundé, on dénombre 130 nouveaux cas au Cameroun chaque année. Heureusement, dit-elle, les chances de guérison sont estimées à 80%. Seulement, le coût de traitement de certains types se chiffre à une dizaine de millions Fcfa, vire plus. On distingue en effet plusieurs types de cancers en fonction de l’organe atteint. « On distingue le cancer du rein (néphroblastome) ; le cancer des nerfs (neuroblastome) ; le cancer du foie (hépatoblastome) ; le cancer des os ; le cancer du cerveau, etc. », liste le Pr Angèle Hermine Pondy. Au rang des facteurs de risque, l’Organisaïion mondiale de la santé (Oms) classe les radiations ionisantes ; la constitution génétique. « La sensibilité individuelle en fonction de la génétique pourrait également jouer un rôle. Selon certaines études, des virus comme le virus d’Epstein-Barr, celui de l’hépatite B, le virus de l’herpès et le Vih pourraient également contribuer à une augmentation du risque de certains cancers de l’enfant », renseigne l’Oms. Un avis que corrobore le Pr Angèle Hermine Pondy. En réalité, «le cancer est une maladie de l’immunité. Donc tout ce qui déstabilise l’immunité peut entrainer un cancer », indique-t-elle. Bien qu’il n’existe pas de moyens de prévention de ces pathologies, les spécialistes pensent que le diagnostic précoce est capital pour une meilleure prise en charge. C’est pour cette raison qu’à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre les. cancers, la Société camerounaise d’hémato-oncologie a organisé des dépistages à l’intention du public.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps