[Santé]arrestation du médecin qui a diffusé les images du cardinal Tumi

Les informations qui parviennent à la rédaction de CamerounWeb font état de l’arrestation du médecin et de l’infirmier censés préparer le corps du cardinal Christian Tumi décédé ce jour. Il leur est reproché d’avoir violé l’intimité de l’homme de Dieu.« La police a arrêté ce matin à Douala un médecin et une infirmière, qui étaient apparemment présents lorsque le cardinal TUMI est décédé aux premières heures de cette matinée fatidique du samedi 3 avril 2021. Au lieu de transporter le cadavre à la morgue, le personnel médical a plutôt filmé le défunt prélat allongé sur son petit lit et la vidéo a immédiatement faire le tour sur les médias sociaux », ont indiqué nos confrères de ABK Radio Une ONG réclamait des enquêtes L’ONG Mandela Center International, spécialisée dans la défense des droits humains condamne avec la dernière énergie la diffusion sur les réseaux des derniers instants de l’ancien archevêque de Douala, le cardinal Tumi. Elle appelle les autorités camerounaises à ouvrir en urgence une enquête afin de situer les responsabilités.« Mandela Center International porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’il vient de découvrir, avec la plus grande consternation, une vidéo montrant les derniers instants du Cardinal Christian WIYGHAN TUMI, tournant en boucle sur les réseaux sociaux. Mandela Center International condamne, avec la plus grande fermeté, cette violation grave des droits de l’Archevêque émérite camerounais. Mandela Center International rappelle à l’opinion que la notion de dignité de la personne humaine, en droit international des droits de l’Homme, a été introduite dans la PUBLICATION OF THE REMAINhumains possèdent une « dignité inhérente » (Préambule) et qu'ils « naissent libres et égaux en droits et en dignité » (article 1er). Mandela Center International rappelle que le respect de la dignité des personnes nécessite cependant aux professionnels du social et de la santé de connaître les principes de la dignité et les situations ; de concilier l'intimité, la confidentialité et le respect dans son travail ; de transmettre ses règles à tous les professionnels de santé. Mandela Center International exige, IMMEDIATEMENT et avec la plus grande fermeté, des autorités Camerounaises et en particulier au Ministre de la Santé publique, Dr MANAOUDA MALACHIE, l’ouverture d’une enquête pour déterminer les responsabilités de cet acte ignoble. Mandela Center International exige que les auteurs de cet attentat à la pudeur et à la dignité humaine soit immédiate mis aux arrêts et que cette clinique de Douala soit immédiatement fermée. Mandela Center International se réserve le droit des actions à mener. Le Secrétaire Exécutif Permanent »

Website to visit

Social

  • Mobile Apps