Route Mora-Dabanga-Kousseri ,la banque mondiale veut y voir clair

Une mission mixte de contrôle a effectué une descente sur le terrain lundi dernier pour évaluer la mobilisation du Génie militaire. «Au niveau du personnel et du matériel, pas d'inquiétude à se faire au sujet de la réhabilitation de la route Mora-Dabanga-Kousseri ». Pour s'en convaincre, la Banque mondiale a dépêché un émissaire depuis Washington. Il s'agit de Pierre Bonneau, qui est descendu sur le terrain avec des équipes du ministère des Travaux publics et des deux missions de contrôle (Study international et SIMA International), mais aussi plusieurs autres intervenants impliqués dans ce projet. C'était lundi dernier, pour évaluer le niveau de mobilisation du personnel et du matériel dans le cadre de ce projet, notamment dans les bases du Génie militaire de Mora et de Waza. De l'observation faite par Abdelah Ben Sallah de la mission de contrôle Study international, il se dégage que depuis le lancement officiel de ces travaux il y a six mois, le Génie militaire s'est considérablement déployé. « Avec le maître d'ouvrage, nous sommes satisfaits de la mobilisation. Nos inquiétudes ont été évacuées et nous faisons confiance à sa capacité à réaliser ce projet », a-t-il déclaré. Des propos que le directeur du projet, Domo Djohou Jean Jules, du ministère des Travaux publics va conforter en disant que la première phase qui consistait à l'installation du chantier et à la mobilisation du personnel est satisfaisante.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App