Roméo Dika :«Seul Paul Biya avait pensé à mettre dans sa profession de foi le soutien aux artistes »

Roméo Dika en compagnie de son homologue Ange Ebogo Emerant et d’autres artistes camerounais, s’est prononcé sur cette affaire. Avec l’appui d’autres syndicats, opte pour une démarche pédagogique et offre en retour la paix, aux initiateurs du mouvement de boycott de certains artistes camerounais à l’étranger. « D’abord le constat, que des neuf candidats, seul Paul Biya avait pensé à mettre dans sa profession de foi le soutien aux artistes. Ensuite le comportement politicien qui ne nous plaît pas qui voudrait diviser des camerounais dans ce combat qui est lancé contre des artistes qui exercent simplement leur profession. Je ne comprends pas la raison pour laquelle on va vouloir obliger des gens à  soutenir quelqu’un pour lequel ils n’ont pas d’intérêt. Alors que la  constitution reconnaît à chaque citoyen un certain nombre de valeurs, un certain nombre de libertés », indique Roméo Dika,  au micro de Radio Balafon. L’artiste musicien entend sensibiliser les artistes camerounais sur leurs droits : « C’est un peu pour cela que nous sommes venus dire aux artistes qu’il y’a des instruments pour les protéger. Il y’a des mécanismes pour contourner tout cela. Et qu’ils doivent continuer à être respectueux des républiques dans lesquelles ils exercent leur métier. Et nous ferons tout pour que les choses se passent bien », poursuit-il.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App